Retour

Grand Angle Viande 2021 : Les marchés des viandes bovines et du vif

Publié le par Baptiste Buczinski (Institut de l'Elevage), Groupe Economie du Bétail GEB (Institut de l'Elevage)
Marchés Lait et viande Veau de boucherie Bovin viande
Si l’été agro-climatique a été enfin favorable après trois années de sécheresse, la très forte hausse des prix des intrants pèse sur les coûts de production en élevage. En parallèle, la décapitalisation bovine se poursuit en France tant en lait qu’en viande. Les pénuries de vaches et de JB en UE malgré les anticipations d’abattages ont orienté les cours à la hausse pour les bovins gras. Les prix des broutards se sont faiblement redressé et avec retard.