Retour

[Podcast covid19] Entretien avec Anne Mottet, spécialiste du développement durable de l’élevage à la FAO

Publié le par Anne Mottet (FAO), Philippe Chotteau (Institut de l'Elevage)
Elevage et Société Circuits commerciaux Marchés Lait et viande Multiperformance - Développement durable Bovin lait Bovin viande Caprin Ovin lait Ovin viande
Nous produisons durant cette période de confinement une série d’interviews de grands témoins pour nous éclairer sur la crise que vivent les filières élevage, et bien au-delà les sociétés du monde entier. Cette semaine, Anne Mottet a bien voulu se prêter au jeu des questions/réponses. Anne Mottet est ingénieure agronome, docteure en Agro-Ecosystèmes. Après plusieurs années au GEB, département Economie de l’Institut de l’Elevage, elle travaille actuellement dans la division production et santé animale de la FAO où elle agit en faveur du développement d’un élevage durable. Elle nous fait profiter de son regard sur l’impact de la crise sur les économies rurales des pays du sud ainsi que sur les actions de soutien qui peuvent être mises en place.

Selon le rapport de la FAO sur la sécurité alimentaire dans le monde publié l’an passé, 11% de la population mondiale était en état d’insécurité alimentaire, un chiffre en hausse depuis 2015. Anne Mottet présente les perspectives de la FAO pour cette crise, qui pourrait outre les conséquences sanitaires graves, augmenter de 15 à 80 millions le nombre de personnes souffrant de la faim.

Parmi les 820 millions de personnes sous-nutries, on trouve beaucoup de paysans ou de pastoralistes sans ou avec peu de terres et peu de cheptel. Nous découvrons quelques chiffres significatifs et rarement présentés sur la proportion de paysans dans cette population en insécurité alimentaire.

Anne Mottet nous présente également les actions menées face à cette crise, par les services vétérinaires d’une part, mais aussi pour accompagner les travailleurs informels, particulièrement nombreux dans les pays du sud, notamment en milieu rural, et qui sont les plus affectés par cette crise

Elle conclut enfin par l’importance de toujours mieux faire connaitre et reconnaitre les systèmes et modèles d’élevage français et européens, intermédiaires entre l’agriculture industrielle et l’agriculture de subsistance et qui constituent des pistes pour la durabilité de l’élevage.

15 minutes d’écoute pour mieux comprendre les enjeux des circuits de proximité en ces temps de crise.