Retour

Maîtrise des STEC dans les élevages dont le lait est contaminé

Acquisition de connaissances et test de l'efficacité de mesures de maîtrise

Publié le par Sabrina Raynaud (Institut de l'Elevage), Philippe Roussel (Institut de l'Elevage), Valérie Michel (ACTALIA), Delphine Sergentet (Vetagro sup Lyon), Sarah Ganet (Vetagro sup Lyon), Frédéric AUVRAY (Envt and INRAE UR1303)
Qualité des produits laitiers Ovin lait Bovin lait Caprin
Depuis la fin des années 1990, les entreprises laitières sont confrontées à des pathogènes encore difficiles à maîtriser aujourd’hui : les Escherichia coli productrices de shiga-toxines, ou STEC. D’origine fécale, excrétées dans les déjections des animaux, elles peuvent se trouver accidentellement dans le lait et les produits laitiers non pasteurisés. Potentiellement pathogènes pour l’Homme, la maîtrise des STEC à la ferme se heurte au manque de connaissances concernant leur écologie au sein des élevages laitiers, notamment caprins et ovins. Le projet STECAMONT aura visé à combler ces lacunes et à tester l’efficacité de mesures de maîtrise des STEC à la ferme pour stopper la contamination du lait.

Des études de cas ont été conduites dans 12 élevages caprins, 3 élevages ovins et 3 élevages bovins ayant livré de façon récurrente du lait contaminé par des souches d’Escherichia coli productrices de shigatoxines potentiellement hautement pathogènes (STECHP). Peu de connaissances étant disponibles sur les STECHP chez les chèvres, un nombre supérieur d'élevages caprins a été suivi. Des prélèvements portant sur le lait et l’environnement ont été répétés durant une période de suivi d’un an ; ils ont permis d’isoler des souches appartenant à 4 des 5 sérotypes

faisant l’objet de mesures de gestion en France.

Ces souches ont été caractérisées puis comparées par électrophorèse en champs pulsés (un élevage caprin et un ovin), confirmant l’origine fécale de la contamination et la circulation des souches par l’intermédiaire de la litière et de la peau des mamelles. La contamination du lait de tank est très intermittente, même si sur une période donnée la même souche semble responsable d’une contamination persistante du lait.

 

Logo Idele 2017 Logo Ministère Agriculture Logo Cniel Logo Anicap