Retour

Maîtrise des escherichia coli

Projet CASTEC 2018-2020

Publié le par Sabrina Raynaud (Institut de l'Elevage), Denis Beauchet (MSA (Mutualité Sociale Agricole)), Marie-Noëlle Fouilloux (Institut de l'Elevage), Philippe Roussel (Institut de l'Elevage), Cécile Laithier (Institut de l'Elevage), Valérie Michel (ACTALIA), Hélène Le Chenadec (Institut de l'Elevage), Delphine Sergentet (Vetagro sup Lyon), Sarah Ganet (Vetagro sup Lyon), C Thollet (Vetagro sup Lyon), Hubert BRUGERE (EVNT), Frédéric AUVRAY (Envt and INRAE UR1303), Mélissa Brocart (Anicap), Estelle Boulu (FNEC), L Forray (Laiterie H. Triballat), Laiterie H. Triballat, C Bailly (Confédération Roquefort), Loïck Bullier (Confédération Roquefort), Patrick Anglade (CFF-Conseil et Formation en Fromagerie), A Condomines (Confédération Roquefort), F Cambefort (Confédération Roquefort), Karine Le Barillec (CNIEL), Violaine Salaun (C.A. Pyrénées Atlantiques (64)), C Spelle (CNAOL)
Produits laitiers fermiers Qualité des produits laitiers Bovin lait Caprin Ovin lait
Le projet CASTEC (2018-2020) a eu pour objectifs de rechercher des facteurs de risque de présence de STECHP (Escherichia coli productrices de shiga-toxines potentiellement hautement pathogènes) dans le lait livré par des élevages de petits ruminants (brebis et chèvre), grâce à des méthodes de type enquête cas-témoin, cartographie et caractérisation poussée des souches isolées en élevage ou dans le lait.

D’origine fécale, excrétées par des animaux porteurs sains, les Escherichia coli productrices de shigatoxines (STEC) peuvent se trouver accidentellement dans le lait voire donc dans les produits laitiers non pasteurisés. Certains STEC potentiellement hautement pathogènes, dit STECHP, peuvent causer des infections chez l’homme. Le projet a eu pour objectifs de rechercher des facteurs de risque de présence de STECHP dans le lait livré par des élevages de brebis et chèvre, grâce à des enquête cas-témoin, cartographies et caractérisation poussée des souches isolées en élevage ou dans le lait.

Ce projet, qui fait suite au projet STECAMONT, a permis de mettre en évidence des facteurs liés au risque de présence de STECHP dans le lait livré par les élevages caprins, et ainsi de donner quelques clés de prévention du risque.

 

 

They can be found accidentally in milk and therefore in unpasteurised dairy products.
Some potentially highly pathogenic STEC, known as STECHP, can cause infections in humans.
The objectives of the project were to investigate the risk factors for the presence of STECHP and AEEC in milk delivered by sheep and goat farms, through case-control surveys, mapping and thorough characterisation of the strains isolated in the farm or in the milk.