Retour

Visualisez l'indice IPAMPA sur idele.fr

Découvrez la méthode de calcul

Publié le par Thierry Charroin (Institut de l'Elevage), Christophe Perrot (Institut de l'Elevage), Nicole Bossis (Institut de l'Elevage), Vincent Bellet (Institut de l'Elevage), Emmanuel Morin (Institut de l'Elevage)
Marchés Lait et viande Bovin lait Bovin viande Caprin Ovin lait Ovin viande
L’IPAMPA est l'indice des prix d’achat des moyens de production agricole. Il couvre l’ensemble des productions agricoles et suit l’évolution des prix des biens et services utilisés par les exploitants dans leur activité agricole.

Visualisez l'indice IPAMPA

 

Origine des données

(extrait « IPAMPA changement de base et passage à la référence 2015, INSEE »):

Quatre sources principales sont mobilisées au cours d’une campagne mensuelle de production d’indices (liste non exhaustive) :

 

  • les données du service de la prospective et de l’évaluation (SSP) du Ministère de l’Agriculture : résultats de l’enquête sur l’observation des prix des consommations intermédiaires (enquête PCIA : 3036 séries et 248 entreprises) pour l’essentiel
  • les indices de prix à la production dans l’industrie et les services et les Index bâtiment, travaux publics et divers réalisés par l’Insee et utilisés pour indexer les biens d’investissements (matériels, bâtiments, …) suivis dans le cadre de l’IPAMPA
  • les indices de prix à la consommation pour le suivi des évolutions des prix de l’énergie (carburants et électricité notamment : tarif sur le tarif bleu – ménages),
  • le site du ministère de la Transition écologique et solidaire pour le prix mensuel du fioul domestique (http://www.prix-carburants.developpement-durable.gouv.fr/).

 

Nouveautés de la base 2015

(d’après extrait « IPAMPA changement de base et passage à la référence 2015, INSEE »):

Le passage à la base 2015 des indices des prix d’achat des moyens de production agricole a été l’occasion de prendre en compte spécifiquement  les intrants utilisés en agriculture biologique (aliments achetés, amendements,…), d’introduire de nouveaux produits de culture biologiques (produits bio-stimulants et de biocontrôles) et d’élargir l’échantillon aux produits utilisés spécifiquement dans les départements d’outremer. Ces séries élémentaires (aliments achetés en agriculture biologique par exemple) participent au calcul de l’indice avec un poids défini pour 2015, mais ne peuvent pas être isolées en raison de l’agrégation réalisée avant la publication des indices, mêmes détaillés.

Les révisions de nomenclature ont été marginales.

 

Indices IPAMPA des filières bovines, ovine et caprine

L’indice IPAMPA général, publié mensuellement par l’INSEE, a des limites si l’on souhaite suivre l’évolution du prix des charges pour une production agricole donnée. La construction d’indice spécifique à une filière a été engagée à la fin des années 1990, d’abord pour la production de lait de vache dans le cadre de l’accord sur le prix du lait de 1997 . L’Institut de l'Elevage calcule ainsi les indices suivants pour les filières d'élevage herbivore : l'IPAMPA-Lait de vache, l’IPAMPA-Lait de chèvre, l’IPAMPA-Lait de brebis, l’IPAMPA-Bovins viande, l’IPAMPA-Ovins viande.

 

Rebasement 2015

Les indices de prix d’achat des moyens de production agricoles sont diffusés en base 100 en 2015 à compter de la publication qui intègre les indices de février 2018. La pondération des 10 postes de consommations courantes et des 2 postes de biens d’investissements a été actualisée en base 2015.

 

Cette pondération est basée sur l’analyse des paniers de charges des exploitations spécialisées du RICA pour les bovins viande (échantillon de 721 exploitations représentant 32876 exploitations) et les ovins viande (échantillon de 125 exploitations représentant 4534 exploitations), complétée par une pondération plus fine du poste alimentation achetée (tourteaux achetés en l’état, aliments composés,…) à partir des exploitations du dispositif « Inosys Réseaux d’élevage ».

Pour les bovins lait, en relation avec le rebasement de l’indicateur MILC, la pondération est basée sur l’analyse des charges des ateliers bovins lait en 2015 dont le prix du lait a été soumis à la volatilité (baisse du prix du lait payé d’au moins 20€/1000l en 2015) et non plus de l’ensemble des charges des exploitations laitières les plus spécialisées (mais qui ne le sont presque jamais totalement) comme auparavant. En 2015 un échantillon de 1343 exploitations y compris diversifiées (notamment avec des cultures de vente et/ou de la viande bovine) représentant 52 796 exploitations situées à 20% en montagne/piémont a été utilisé en lieu et place de l’échantillon d’exploitations laitières spécialisées utilisées jusqu’en 2010 (à titre d’information cet échantillon de 674 exploitations spécialisées représentait en 2015 30 183 exploitations situées à 40% en montagne/piémont.

Les dix postes de biens et services de consommation courante et les deux de biens d’investissement représentent, selon les productions, environ 70% de l’ensemble des charges utilisées pour déterminer le résultat courant des exploitations. Un certain nombre de charges telles : travaux pour cultures, travaux pour élevage, fermages, impôts et taxes, frais de personnel, charges sociales et frais financiers ne sont pas intégrées dans le champ des IPAMPA.

 

Avertissement

Pour toutes les personnes qui téléchargent les séries en ligne il est indispensable de mettre à jour systématiquement tous les indices mensuels depuis janvier 2005 afin de disposer de séries homogènes en base 100 en 2015. Les indices de prix diffusés par l’INSEE et utilisés pour l’actualisation des IPAMPAs filières peuvent être révisés les mois qui suivent leur première publication, c’est pourquoi, la recommandation de mettre à jour systématiquement les indices depuis janvier 2005 est le meilleur moyen de s’assurer de disposer de séries cohérentes.

Diffusion des résultats

Les indices spécifiques aux filières animales sont publiés dans Tendances en base 2015 (2015=100).

Les séries complètes, révisées mensuellement, ainsi que les pondérations utilisées sont disponibles sur la page de l'outil en ligne IPAMPA