Retour

IBL 2021-2 : Evaluations internationales d'avril 2021

Publié le par Maëlle Rocland (Institut de l'Elevage), Manon Guillerm (Institut de l'Elevage), Laure Hugues (GenEval)
Evaluations et index Bovin lait
Les palmarès génétiques internationaux sont disponibles depuis le 06 avril 2021. Cette note IBL décrit les populations, les races et les caractères concernés par la publication des résultats des évaluations génétiques et génomiques réalisées par Interbull (MACE, GMACE et Intergenomics).

Un test-run s’est déroulé en janvier. Certains pays en ont profité pour introduire des changements dans leurs évaluations : les principales évolutions sont précisées ci-dessous.

 

  • Des corrections de bases de données ont été faites (sur les pédigrées et les performances) dans de nombreux pays dont la conséquence est une perte d’information pour certains taureaux. 
  • Comme souvent lors du premier traitement de l’année, plusieurs pays dont la France appliquent un changement de base. Le détail des pays pour les races et les groupes de caractères procédant à ces changements sont répertoriés dans le tableau 2 paragraphe 3.1.
  • L’Allemagne a réalisé des évolutions pour la vitesse de traite. En effet la définition du caractère vitesse de traite a changé : elle est désormais définie par le débit mesuré du lait. Son héritabilité a été recalculée. Les taureaux ayant uniquement l’ancienne performance ne sont plus envoyés. Ceci a engendré une légère baisse d’effectifs. Les variations d’index sont néanmoins faibles et les corrélations entre traitements restent bonnes.
  • Les groupes de pays Allemagne – Autriche (DEA) ont changé leur mode de sélection des données pour le groupe vitalité naissance-vêlage. Les performances utilisées remontent désormais à 2000 (alors qu’avant ils prenaient des données remontant à 1990). Ceci a engendré des baisses d’information (baisse des nombre de filles, de troupeaux) et donc des baisses au niveau des index et CD pour certains taureaux.