Retour

IBL 2015-3 : Le changement de base 2015 et l'évaluation de la longévité fonctionnelle

Publié le par Vincent Ducrocq (INRAE Jouy (78)), Didier Regaldo
Evaluations et index Bovin lait
Le 1er traitement de l'année est celui du changement de la base d'indexation décalée d'une année vers le présent pour la population de référence femelle. Du côté de l'indexation classique, la nouveauté est la révision de l'évaluation de la longévité fonctionnelle.

La progression du niveau génétique de la population de la base mobile se traduit par une baisse apparente des index. Cette année elle est de l'ordre de 2.6 à 3 points pour la synthèse de production et de 3.3 à 4.5 points pour la synthèse raciale, dans la majorité des races laitières.

 

Le modèle d'évaluation de la longévité a été révisé avec ajout d'une correction pour l'année de naissance de la mère qui tient mieux compte de l'évolution génétique générale, une évaluation séparée des 5 races régionales et une révision des paramètres génétiques.

 

Pour la longévité directe polygénique, le progrès génétique est modifié (en races montbéliarde et prim'Holstein) et le classement des taureaux est sensiblement modifié dans toutes les races.Ce changement a des effets bénéfiques sur la position des taureaux français, à l'international ou par rapport aux taureaux étrangers avec évaluation génomique française.

 

Pour la longévité combinée polygénique, le classement des reproducteurs est mieux conservé.

Documents associés