Retour

Vacciner les vaches laitières : quels impacts sur la robustesse des jeunes femelles ?

Publié le par Béatrice Mounaix (Institut de l'Elevage), Marlène Guiadeur (Institut de l'Elevage), Sébastien Assié (ONIRIS Nantes)
Elevage des jeunes Santé Bovin lait Bovin viande
Les maladies respiratoires représentent plus de la moitié des problèmes sanitaires des ateliers d'engraissement des jeunes bovins. Ils sont à l'origine de pertes économiques et de retards de croissance. Un essai mené en élevages commerciaux confirme l'intérêt de vacciner complètement les animaux avant leur départ de chez l'éleveur naisseur.

Pour objectiver l'intérêt de différentes modalités de vaccination, un essai a été mené sur 248 broutards charolais issus de 10 élevages naisseurs et engraissés dans 5 ateliers. Trois modalités de vaccination ont été comparées :

  • V1 - vaccination complète chez le naisseur ;
  • V2 - 1ère injection chez le naisseur puis 2ème injection en centre de tri ;
  • V3 - 1ère injection en centre de tri puis 2ème injection chez l'engraisseur.

Les animaux complètement vaccinés avant leur départ (modalité de vaccination V1) affichent des gains de poids vif significativement supérieurs : 1,54 kg/jour contre respectivement 1,42 kg/j et 1,36 kg/j pour les modalités V2 et V3.

 

Logo Idele 2017