Retour

La laine, un produit valorisable

Publié le par Maxime Marois (Institut de l'Elevage), Marie Breissand (C.A. Alpes Haute Provence (04)), Elodie Lagier (C.A. Alpes Hautes (05)), Fanny Sauguet (C.A. Bouches du Rhône (13)), Alice Ringuet (C.A. Var (83)), Claire Guyon (C.A. Vaucluse (84)), Rémi Leconte (Maison Régionale de l’Elevage PACA), Benoît Esmangiaud (C.A. Alpes Maritimes (06))
Produits laitiers fermiers Ovin viande
Jusqu’au milieu du 19ème siècle, la laine a été une source de revenus importants pour les éleveurs et notamment pour les éleveurs de Mérinos d’Arles. Puis peu à peu cette fibre naturelle a perdu de son intérêt au profit de la fibre synthétique. Les éleveurs ont alors réorienté leur choix de sélection et d’élevage vers la production de viande.

Depuis une dizaine d’années cependant, la laine de Mérinos notamment, est de nouveau reconnue pour ses qualités. Une légère reprise de marché en gros est constatée (sauf année exceptionnelle comme en 2020) avec aucune possibilité d’exportation vers la Chine où se font les processus industriels de transformation.

En parallèle de cette filière longue et industrielle, des éleveuses et éleveurs mènent des initiatives individuelles ou collectives pour la valorisation de ce produit de leur exploitation. Cette fiche propose un tour d’horizon de différentes initiatives, des motivations et des objectifs des éleveuses et éleveurs, des moyens, des problèmes rencontrés et des solutions mises en place.