Retour

IBL 2014-6 : Evaluation génomique française de la race Brune

Publié le par Didier Regaldo, Aurélia Baur (Allice)
Génomique Evaluations et index Bovin lait
A partir d'août 2014, la Brune bénéficie d'une évaluation génomique française à l'image des trois races laitières principales. Outre l'évaluation des jeunes taureaux, elle dispose désormais d'une évaluation génomique des femelles et le génotypage avec la puce LD devient possible. La race bénéficiera de toutes les évolutions méthodologiques à venir pour l'évaluation génomique française et, dans les mois qui viennent, de tous les services apportés par Valogène.

Après avoir mis en place une évaluation génomique internationale en 2012, le consortium Intergenomics a décidé de faciliter l'évaluation génomique par chaque pays membre. Interbull intervient maintenant comme une plate-forme d'échange des génotypages et comme fournisseur des performances (index Interbull sur descendance dérégressés en unités françaises). La France bénéficie ainsi au départ d'une population de référence de plus de 5700 taureaux étrangers pour la plupart. L'évaluation génomique est disponible pour tous les caractères de l'évaluation internationale auxquels la France participe actuellement; les facilités de naissance et de vêlage, les mortalités des veaux à la naissance et au vêlage et la vitesse de traite seront estimées ultérieurement. Par rapport aux évaluations Interbull d'avril dernier, le classement en France des taureaux confirmés est bien conservé (corrélation de l'ordre de 0.98) et celui des jeunes taureaux sans filles est davantage modifié (corrélation de l'ordre de 0.90). Globalement la prédominance des jeunes taureaux ou de l'Allemagne, parmi les taureaux d'ISU à 150 et plus, est conservée.