Retour

Bilan de la production des BGTA de l’hiver 2021

Note iboval n°96 – Mai 2021

Publié le par Philippe Boulesteix (Institut de l'Elevage), Nathalie Malaval (Institut de l'Elevage), GenEval
Evaluations et index Bovin viande
La production des Bilans Génétiques du Troupeau Allaitant (BGTA), consécutive à la réalisation des évaluations IBOVAL principales hivernales 2021_02, s’est déroulée conformément au planning prévisionnel établi, en intégrant différentes adaptations rendues nécessaires par le contexte ou souhaitées par les utilisateurs. Cette note présente les principales caractéristiques des BGTA produits cet hiver.

La refonte des modalités de diffusion, associée à un impact croissant de l’évaluation génomique, font que près de 80% des 24 400 taureaux listés disposent d’informations génétiques propres. Les BGTA, ce sont aussi 1,2 millions de femelles listées pour les travaux de tris et d’accouplements.

9 077 BGTA ont été produits cet hiver : 5 980 (-2,4%) pour des troupeaux français en contrôle des performances VA4, 2 372 pour des troupeaux français en VA0 (-12,8%) et 725 (+4%) pour les 12 « couples » races/pays participant aux évaluations IBOVAL.

Le développement du génotypage se traduit par un impact croissant de la diffusion d’informations génomiques dans les BGTA. Ainsi, 87% sont concernés pour les pères de veaux (+1 points) et 24% pour les femelles (+4 points).

 

 

Documents associés