Retour

Tâche 2.2 Appréhender le futur de la polyculture élevage par la construction de scénarii de futurs probables

Publié le par Cécile Servin (GIE Promotion de l’Elevage Midi-Pyrénées)
Coûts de production Marchés Lait et viande Modélisation - méthodes statistiques Revenu des éleveurs Multiperformance - Développement durable Bovin lait Bovin viande Caprin Ovin lait Ovin viande
Cette tâche vise à bâtir des scenarii d'évolution de la PCE et à réaliser des simulations micro-économiques prospectives.

Deux volets complémentaires identifieront les forces et faiblesses de la polyculture élevage du futur : le premier élaborera par un comité d’experts élargi avec des acteurs de l’agriculture régionale, des scénarii d'évolution de la PCE à l'horizon 2030 pour chacune des quatre régions. Il prolongera la première réunion du groupe d'experts régionaux sur les tendances et les raisons de l'évolution de la PCE. La méthodologie comportera deux phases distinctes : (1) la définition des hypothèses retenues pour caractériser chaque scénario et (2) l'analyse de l'évolution de la PCE dans chaque situation. Le second volet est basé sur des simulations micro-économiques complétant les scénarii prospectifs au moyen de cas-types, pour apporter une dimension concrète aux débats. Le comité élargi d’experts régionaux définira des hypothèses pour les simulations incluant à la fois des économies d’échelles et des économies de gamme. La Chambre Régionale d'Agriculture Midi-Pyrénées qui réalise actuellement une étude prospective de l'agriculture à l'horizon 2030 et 2050, dans le cadre d'une analyse Energie/Gaz à effet de serre (démarche CLIMAGRI). réutilisera la même méthode pour établir les scénarii pour RED-SPyCE, pour répondre à la question suivante : "en quoi l’intégration C/E sera un atout pour la PCE à l’horizon 2030?".

 

T2.2.1 : élaboration de scénarii d'évolution de la PCE à l'horizon 2030

 

La méthodologie se décline en trois temps: d’abord une phase préparatoire au niveau national, à partir de l'analyse de la tâche 2.1 et de projections statistiques. Il sera élaboré un profil tendanciel de l'agriculture et en particulier de la PCE de chaque région à horizon 2030. Cette analyse s’appuiera sur des hypothèses d'évolution de contexte général issues de la littérature et partagées, tels que des variations des prix des productions et des intrants, augmentation des prix de l'énergie, niveaux d’aides publiques, contraintes réglementaires, effets du changement climatique, etc.

Le second temps consistera à réunir par région, le comité élargi d'experts non partenaires, d'origines et de sensibilités différentes. Les principaux résultats des tâches précédentes (T2.1) et le profil tendanciel obtenu lui seront présentés. Il faudra identifier et hiérarchiser des facteurs qui vont influencer l’avenir de la PCE. Après cette première approche, il proposera plusieurs futurs possibles (scénarii), s'éloignant plus ou moins de la projection statistique présentée (plus ou moins réalistes, souhaitables, redoutés etc). Chaque futur décrit se traduira d'une part, par un profil global de l'agriculture régionale en 2030 (évolutions des surfaces et effectifs pour chaque grande catégorie de production), avec une description plus détaillée des systèmes de PCE s'appuyant sur la segmentation proposée en Tâche 1.2 et d’autre part, la description du contexte général permettant d'expliquer les évolutions décrites (T2.1).

Le troisième temps consistera à réaliser par les groupes de travail de chaque région, un portrait de l'agriculture régionale, en chiffrant chacun des scénarios, d’en vérifier la cohérence et éventuellement, les ajuster. A ce stade, des simulations micro-économiques complémentaires pourront être réalisées (T2.2.2) pour aboutir à des scénarios définitifs validés par les experts. 

 

Les scénarios obtenus devront aboutir à des situations futures suffisamment contrastées pour faire ressortir des différences notables sur l'évolution des systèmes PCE. Chacun des scénarios sera analysé via une matrice AFOM (Atouts/ Faiblesses/Opportunités/Menaces).

 

T2.2.2 : analyse microéconomique de l'évolution des principaux systèmes de polyculture élevage

 

Les simulations microéconomiques, réalisées sur la base des scénarii conçus dans la tâche 221, interviendront à deux reprises dans le processus: d’abord dans la phase préparatoire, puis dans les deux temps de scénarisation (T2.2.1)

 

Dans une phase préparatoire, les partenaires régionaux utiliseront des simulateurs économiques à partir d’un cas-type régional emblématique sur les scénarii de prix définis collectivement. Ces outils ont l’avantage de réaliser rapidement des simulations à systèmes constants et maîtrisés, par les conseillers. Pour aller plus loin (modification des systèmes fourragers, …) un travail spécifique sera réalisé ultérieurement avec l’outil ORPHEE de l’INRA de Theix. Le but est avant tout méthodologique : il s’agit de disposer de résultats rapidement sans chercher à balayer toute la variabilité des systèmes PCE régionaux, pour alimenter les groupes d’experts de l’action 2 en données économiques, et les focus groupes d’agriculteurs de la tâche 1.3.

 

Une fois les scénarii construits, une analyse microéconomique approfondie par l’utilisation d’outils de modélisation avec optimisation économique sous contrainte sera faite. Basée sur les hypothèses de la T2.2.1, elle évaluera les performances techniques, environnementales et économiques des systèmes PCE, au moyen de l‘outil ORFEE (décrit en annexe) également mobilisé dans le PSDR Bourgogne. Deux élèves ingénieurs encadrés par l’INRA seront mobilisés en 2017 et en 2018. Le premier réalisera des simulations sur la base des scénarii préétablis par les groupes d’experts. Le second approfondira sur des questionnements plus spécifiques qui émergeront des travaux du premier.

 

Le projet s’intéressant à l’efficience, la durabilité et la résilience des systèmes PCE, l’enjeu est d’identifier les situations favorables ou mettant en péril l’existence de l’élevage et de donner aux experts des éléments d’évaluation des modalités de soutien aux fermes en PCE. Les allers retours entre scénarii des groupes d’experts de l’action 2 et éléments techniques de couplage intéressants identifiés dans les focus group dans l’action 1, enrichiront la réflexion à la manière d’une boucle de progrès.

 

LIVRABLES : Cette tâche donnera lieu à la rédaction d'un document descriptif des scénarios dans chacune des régions et les conditions de leur réalisation, complété par une analyse synthétique des résultats sur les 4 régions.