Retour

Présentation du projet RED SPyCE

Publié le par Cécile Servin (GIE Promotion de l’Elevage Midi-Pyrénées)
Coûts de production Revenu des éleveurs Autre filière Bovin lait Bovin viande Caprin Ovin lait Ovin viande
Contribuer à l’amélioration des performances des fermes de polyculture élevage (PCE), par la production de références nouvelles, d’outils simples et rapides d’utilisation pour sécuriser leur fonctionnement et en répondant aux attentes des agriculteurs éleveurs.

Les objectifs

Contribuer à l’amélioration des performances des fermes de polyculture élevage (PCE), par la production de références nouvelles, d’outils simples et rapides d’utilisation pour sécuriser leur fonctionnement et en répondant aux attentes des agriculteurs éleveurs de pouvoir mener une existence plus confortable dans ces systèmes, où le travail d’astreinte est souvent mal vécu.

Le projet s'est centré sur l’échelle de l’exploitation agricole et a concerné 6 régions françaises. Il s’agit de faire du couplage (ou intégration) culture/élevage (C/E) une force, un atout concret et objectivé de l’accroissement des performances des fermes PCE. La valorisation de bases de données de réseaux de fermes de l’Institut de l’Elevage, de l’INRA de Theix et du Réseau Agriculture Durable a permis, en plus de 60 enquêtes d’agriculteurs en situations contrastées, de produire des références nouvelles. Alliées à un travail de prospective dans 4 régions françaises, des recommandations pour les politiques publiques ont été produites.

Les actions

ACTION 1 - Le couplage entre cultures et élevage, une force pour accroître l’autonomie des fermes en intrants et améliorer l’efficience des processus de production (Pierre Mischler, Institut de l'Elevage)

  • Tâche 1.1 : Définir et évaluer le couplage (intégration) entre végétaux et animaux (Daphné Durand et Gilles Martel, INRA)
  • Tâche 1.2 : Approfondissement sur les combinaisons de leviers (Pierre Mischler, Institut de l’Elevage)
  • Tâche 1.3 : Aller vers une PCE facile à piloter et épanouissante pour l’agriculteur (Emmanuel Béguin et Sophie Chauvat, Institut de l’Elevage)

ACTION 2 - Constater le passé et préparer le futur: construire l’avenir de l’agriculture en situation d’incertitudes et de contraintes environnementales croissantes (Nelly Dubosc, CRA Occitanie)

  • Tâche 2.1 : Rétrospective : les raisons de l’abandon ou du « maintien » de la PCE (Sonia Ramonteu, ACTA)
  • Tâche 2.2 : Appréhender le futur de la PCE par la construction de scenarii de futurs probables (Nelly Dubosc, CRA Occitanie)
  • Tâche 2.3 : Proposition de pistes de soutien par le comité d’expert des systèmes PCE les plus résilients, efficaces et durables : recommandations pour les politiques publiques (Christophe Placet, CRA Occitanie)

ACTION 3 - Renforcer l’appropriation des résultats par les conseillers, les éleveurs et les formateurs par la mise à disposition d’outil d’auto-diagnostic. Valorisation et diffusion des résultats d’une PCE performante dans le conseil et l’enseignement (Catherine Experton, ITAB)

  • Tâche 3.1 : Démarche de conseil et production d’outils pour la PCE (Céline Salaün, CRA Normandie)
  • Tâche 3.2 : Production de modules de formations des conseillers sur la PCE (Fanny Mesot, CDA Meuse)

    Tâche 3.3 : Contribuer à l’évolution de la formation initiale au sein de l’enseignement agricole (Laurent Couilleau, EPL Bressuire) 

  • Tâche 3.3 : Valorisation, communication et diffusion (Natalie Mathieu, GIE Elevage Occitanie)

Les partenaires

Chef de file :

ACTA

Chef de projet :

Institut de l'Elevage

 

Partenaires :

Agro Transfert - Arvalis - Chambre d'agriculture de l'Aisne et de l'Oise

Chambre Régionale d'agriculture d'Occitanie

Chambre Régionale d'agriculture de Lorraine - Chambre Régionale d'Agriculture de Normandie

Chambre d'agriculture de Saône et Loire - CIVAM Bio 53 - ESA Lassalle-Beauvais -

FR CIVAM Pays de Loire - GIE Elevage Occitanie - INRA - ITAB

Lycée Agricole de Bressuire - Lycée Agricole de Chaumont - Lycée Agricole de Fontaines - RAD

 

 

 

Documents associés

Les chiffres concernant le coût de production ou le prix de revient contenus dans cette publication ne peuvent pas être considérés comme des indicateurs de référence pour la contractualisation calculés par IDELE dans le cadre prévu par la loi EGALIM 2. Pour en savoir plus consultez nos pages Indicateurs de référence pour la contractualisation.