Retour

Le projet CASDAR RUSTIC : vers une approche intégrée de la robustesse des petits ruminants

Publié le par Jean-Michel Astruc (Institut de l'Elevage)
Génomique Performances et phénotypes Evaluations et index Ovin lait Caprin Ovin viande
Sélectionner des ovins et des caprins plus robustes, en focalisant sur la longévité fonctionnelle, l’efficacité de carrière et la persistance laitière. Tel est l'objectif du projet RUSTIC, retenu à l’appel à projets CASDAR « Recherche Technologique » en juillet 2015. Ce projet concerne les trois filières de petits ruminants (ovins laitiers, ovins allaitants et caprins).

 

Contexte de la Recherche

Au cours des dernières décennies, les acteurs des schémas de sélection des petits ruminants ont d’abord privilégié la sélection des caractères de production (productivité et qualité des produits), puis des caractères fonctionnels de morphologie (mamelles) et de santé (résistance aux mammites, tremblante).

Aujourd’hui, les demandes autour de l’adaptation aux systèmes d’élevage, de la rusticité des ovins et caprins, dans un contexte de réduction des intrants et d’accroissement des contraintes agro-environnementales, prennent un relief particulier.

Ce projet RUSTIC, piloté par l’Institut de l’Elevage et inscrit dans le programme des UMT Génétique et Génomique des Petits Ruminants, et Santé des Petits Ruminants, concerne les filières ovines (laitières et allaitantes) et caprines et vise à répondre aux attentes pour façonner, via une sélection plus durable, des ovins et des caprins plus robustes.

 

Quels caractères pour plus de robustesse ?

 

Parmi les caractères de robustesse envisageables, le programme se focalisera sur les plus importants, tout au moins ceux que les éleveurs mettent le plus en exergue : la longévité et la persistance laitière. Par ailleurs, ces caractères ne nécessitent aucune mesure supplémentaire et leur approche requiert la valorisation d’informations déjà présentes dans les Systèmes Nationaux d’Information Génétique (SNIG).

  • La longévité (ou l’efficacité de carrière selon le système de production) concerne les 3 filières et constitue une approche globale de la robustesse des animaux.
  • La persistance est un caractère clé dans les filières laitières : une courbe de lactation plus plate et un pic moins prononcé signifie des animaux plus faciles à piloter, donc plus robustes et plus durables.

 

3 axes de travail

 

Développer des critères pertinents de longévité fonctionnelle et de persistance et en réaliser une valorisation allant jusqu’à l’évaluation génétique

 

Les variables pertinentes de longévité seront établies en se basant sur les données des SNIG et en prenant en compte les spécificités de systèmes et de saisonnalité de la production de chacune des filières. Concernant la persistance, plusieurs critères et méthodologies seront envisagés, y compris une approche basée sur les contrôles élémentaires pour modéliser la courbe de lactation.

Explorer les relations entre la longévité, la persistance, les caractères en sélection et la reproduction

 

Les relations entre la longévité et les causes de sortie des ovins et caprins dans les élevages seront étudiées, afin de mieux comprendre les déterminants de la longévité. Pour cela, un observatoire des causes de sortie sera mis sur pied pour les caractériser et les hiérarchiser, en s’appuyant sur les données des bases SIECL, SIEOL et OVALL dont on renforcera l’intérêt par une collecte exhaustive et précise. Dans le projet, il est prévu de tester l’observatoire dans 150 élevages de chacune des filières.

Mesurer l’incidence technico-économique des caractères de robustesse considérés, à l’échelle de l’exploitation, voire de la filière, afin de fournir les éléments aux races et filières, pour des objectifs de sélection en adéquation avec les exigences de l’élevage de demain.

 

Deux focus seront faits sur :

  • l’intérêt d’une mise-bas à 1 an vs 2 ans (question d’actualité dans les races ovines laitières des Pyrénées-Atlantiques)
  • les lactations longues des caprins.

Ainsi, le projet RUSTIC, par ses travaux, contribuera à répondre aux enjeux de performance économique, environnementale et sociale des exploitations et des filières de petits ruminants, de l’amont à l’aval. Cela s’inscrit en cohérence totale avec le projet agro-écologique pour la France.

 

 

Partenaires

 

Les partenaires sont l’INRA avec l’unité GenPhySE sur le campus de Toulouse, l’Organisme-Entreprise de Sélection caprin Capgènes et le Comité National Brebis Laitière.

Logo CNBL