Retour

Prise en compte des concentrations cellulaires dans l’objectif de sélection caprin

Restitution des résultats du projet CASDAR MAMOVICAP

Publié le par Renée de Crémoux (Institut de l'Elevage), Virginie Clément (Institut de l'Elevage)
Santé Ressources génétiques Evaluations et index Caprin
En filière caprine, un index cellules est diffusé depuis 2013. Plus récemment, il a été intégré dans l'Index Combiné Caprin. Pour quel progrès génétique attendu ?

Les Concentrations en Cellules Somatiques (CCS) sont prises en compte dans l’objectif de sélection des races bovines et ovines laitières depuis plusieurs années, afin d’agir d’un point de vue génétique sur les concentrations cellulaires des laits. Chez les caprins, ce caractère est héritable (héritabilité de l’ordre de 20%) et un index cellules est diffusé par l’OES Capgènes depuis 2013. Afin de pouvoir utiliser au mieux ce caractère au niveau du schéma de sélection, un index synthétique a été établi.

  

L’objectif de sélection caprin

  

L’index synthétique caprin appelé ICC est une combinaison linéaire entre une synthèse laitière, l’IPC (Index de Production Caprine), et une synthèse des caractères de morphologie, l’IMC (Index Morphologique Caprin). L’IPC est constitué des index quantité de matière protéique, quantité de matière grasse, taux butyreux et taux protéique. L’IMC est constitué de 5 index élémentaires de morphologie mammaire : l’avant-pis, l’attache-arrière, l’orientation des trayons, la hauteur du plancher et le profil de la mamelle.

  

Introduction d’un index cellules

  

Afin de déterminer la part de l’index cellule dans l’index de synthèse par rapport aux index « production laitière » et « morphologie », des simulations ont été réalisées en testant différentes pondérations. Les corrélations génétiques entre les différents caractères ont été prises en compte et le progrès génétique attendu a été estimé pour chacune des pondérations testées. Certains caractères étant génétiquement opposés, il a parfois été nécessaire de faire des compromis, en particulier sur la morphologie.

  

Quel progrès génétique ?

  

L’index synthétique établi en race Saanen laisse espérer à terme une baisse moyenne de l’ordre de 11 000 CCS/ml de lait par an. En race Alpine, on peut s’attendre à une diminution du niveau cellulaire de 22 000 CCS/ml de lait en moyenne par an.

Ces index de synthèse intégrant le caractère « cellules somatiques » sont utilisés au niveau du schéma de sélection pour la procréation des jeunes boucs qui deviendront les futurs boucs améliorateurs. A l’échelle de l’éleveur, l’index cellules est un outil d’aide à la gestion génétique du troupeau : utilisé lors du choix des femelles de renouvellement, il s’avère efficace pour réduire le niveau cellulaire moyen du troupeau.