Retour

Méthodes et résultats de l’évaluation IBOVAL 2021 pour les races bovines à viande

Evaluation génétique des races bovines à viande à partir de la certification de la parenté des bovins, du contrôle des performances en ferme de la naissance au sevrage et post-sevrage et des remontées de données d’abattage

Publié le par Philippe Boulesteix (Institut de l'Elevage), Nathalie Malaval (Institut de l'Elevage), GenEval
Evaluations et index Bovin viande
Les modalités de réalisation de l’indexation IBOVAL 2021 pour les races bovines à viande et les résultats de synthèse qui en découlent (2021_02) font l’objet de ce document. Celui-ci constitue également un outil d’aide à l’interprétation des résultats individuels. L’indexation IBOVAL a permis de publier les résultats de près 145 000 taureaux et de plus 8,6 millions de femelles

L’évaluation génétique des races bovines à viande sur les performances en ferme (dite « IBOVAL ») représente depuis près de trente ans un outil majeur de valorisation des données de certification de la parenté des bovins et du contrôle de performances dans les troupeaux allaitants. Durant cette période, les évaluations n’ont eu de cesse de s’étendre, aussi bien en nombre de races concernées que de caractères évalués, ceci avec une méthodologie en perpétuelle adaptation. Les dernières évolutions en sont un parfait reflet, avec l’évaluation du comportement dans 9 races et la mise en place des premières évaluations génomiques pour les évaluations de la naissance jusqu’au sevrage et ABjbf dans trois races (Charolaise, Limousine et Blonde d’Aquitaine). Plus récemment (2018) l’extension des évaluations ABvbf en croisement s’est faite en race Blanc Bleu et 5 races bénéficient d’une nouvelle indexation de la facilité de naissance en croisement (IFNxt) et enfin en 2020 avec l’extension des évaluations ABvbf en race pure pour les races Limousine et Blonde d’Aquitaine.