Retour

L'urée du lait, un indicateur pour estimer les rejets azotés et piloter l'alimentation des vaches laitières

Publié le par Benoit Rouillé (Institut de l'Elevage), Marine Gelé (Institut de l'Elevage), Laurent Dumercy, Elise Lorinquer, Laure Brun-Lafleur (Institut de l'Elevage), Nadège Edouard (INRAE UMR Agrocampus Ouest PEGASE), Philippe Faverdin (Agrocampus Ouest)
Alimentation - Abreuvement Gestion des effluents Evaluation environnementale Bovin lait
L’urée du lait fait partie des indicateurs de conduite des élevages bovins laitiers communément utilisés. L’objectif du projet UREA est de fiabiliser l’analyse en routine de cet indicateur et de construire des modèles et des outils, testés en situation réelle, pour mieux interpréter cet indicateur à la fois au niveau des ateliers laitiers pour évaluer la pratique du rationnement azoté et à des échelles plus agrégées pour évaluer les impacts des pratiques d’alimentation sur l’environnement.

L’urée du lait est un indicateur utilisé pour piloter l’alimentation azotée des vaches laitières. Son analyse en routine est une aide précieuse mais perfectible. Le projet UREA a pour objectif de fiabiliser l’analyse en routine de cet indicateur et de construire des modèles et des outils, testés en situation réelle, pour mieux interpréter cet indicateur à la fois au niveau des ateliers laitiers pour évaluer la pratique du rationnement azoté et à des échelles plus agrégées pour évaluer les impacts des pratiques d’alimentation sur l’environnement. Un guide de recommandations de bonnes pratiques analytiques a donc été initié, en collaboration avec les laboratoires interprofessionnels et de contrôle laitier. De plus, pour améliorer le pilotage de l’alimentation et la maîtrise des rejets azotés, la création d’un modèle à l’échelle de l’animal a été initiée. Ce modèle en cours de finalisation doit permettre d’appréhender l’échelle du troupeau, puis l’échelle du territoire.