Retour

Le point sur 4 ans de publication d'index génomiques

Note Iboval n°87

Publié le par Philippe Boulesteix (Institut de l'Elevage), GenEval
Génomique Evaluations et index Bovin viande
Au printemps 2019, à raison de deux indexations complètes annuelles, nous en sommes à huit indexations successives pour lesquelles des résultats d’évaluations génomiques ont été mis à disposition pour les trois races jusque-là concernées : Blonde d’Aquitaine, Charolaise et Limousine, ceci pour un maximum de 13 index possibles. Nous nous proposons, dans cette note, de faire un bilan sur les données successivement publiées et les premiers enseignements que l’on peut en tirer.

Ce premier bilan de 4 ans de publication d’index génomiques montre, après une première phase de primo-diffusion, la montée en puissance de la diffusion d’index génomiques ces deux dernières années, en particulier pour les mâles. On constate en moyenne la publication d’un plus grand nombre d’index à un âge plus jeune permettant un choix plus précoce des reproducteurs sur informations génétiques. Choix également plus fiable dans la mesure où il a pu être montré, même en ne considérant que des taureaux avec index publiés, que les index IBOVAL génomiques de 2016 prédisaient mieux les index de 2019 que ne le faisaient les valeurs uniquement polygéniques de la même indexation initiale. Ces premiers résultats favorables aux index génomiques devraient pouvoir s’amplifier dans un avenir proche, ne serait-ce que par le développement significatif des populations de référence en cours.

Documents associés