Retour

Dispositif Génétique : Chiffres-clés Ruminants 2019

Publié le par Laurent Journaux (FGE), Nathalie Malaval (Institut de l'Elevage), Philippe Boulesteix (Institut de l'Elevage), Jean-Michel Astruc (Institut de l'Elevage), Pascale Le Mezec (Institut de l'Elevage), Gilles Thomas (Institut de l'Elevage), Agathe Cheype (Institut de l'Elevage), Jean-Luc Brunet (Institut de l'Elevage)
Evaluations et index Performances et phénotypes Bovin lait Ovin lait Bovin viande Caprin Ovin viande
Au cours des 10 dernières années, les progrès génétiques et phénotypiques enregistrés en France pour les espèces de ruminants ont été remarquables.

Le dispositif génétique français est actuellement caractérisé dans les espèces de ruminants par :

  • l'implication d’un grand nombre d’éleveurs (environ 70 000) dans la sélection des diverses races ;
  • des bases de sélection très larges (enregistrement des parentés et des performances pour un grand nombre d’animaux) ;
  • une sélection intense des mâles d’insémination basée sur des évaluations génomiques et sur descendance ; 
  • un haut niveau génétique ;
  • un progrès génétique marqué dans toutes les races et espèces.

Dans le cadre d’un Système de Management de la Qualité, les organisations d’éleveurs conjuguent au niveau régional et national leurs moyens et compétences afin de fournir aux éleveurs des résultats fiables pour conduire la sélection de leurs reproducteurs.