Retour

Effet du traitement thermique de graines protéagineuses sur les performances des vaches laitières

Résultat d’essai 2018/19 à la ferme expérimentale de Trévarez

Publié le par Julien Jurquet (Institut de l'Elevage), Valérie Brocard (Institut de l'Elevage), Raphaël Boré (Institut de l'Elevage), E. Tranvoiz (CRA Bretagne), Morgane Raison (Chambre d'agriculture de Bretagne)
Alimentation - Abreuvement Bovin lait
Traiter des graines protéagineuses pour améliorer leur valeur protéique à l'aide de procédés thermiques? C'est ce qui a été testé dans le cadre du projet DY+ (Digestibility Yield Increase) qui cherche à améliorer la digestibilité des protéines dans le but de gagner en autonomie. Au total, trois essais ont été conduits sur les fermes expérimentales de Trévarez (29) et des Trinottières (49) pour tester trois techniques de traitement thermique sur des graines de féverole.

L’essai conduit à la ferme expérimentale de Trévarez sur 2 lots de 19 vaches laitières durant 12 semaines dans le cadre du projet DY+ avait pour but d’évaluer l’effet du process de cuisson-extrusion de graines de féverole (+10 % de graines de lin) développé par l’entreprise Valorex.

Les graines traitées utilisées avaient une valeur PDIA supérieure aux graines crues induisant une augmentation de la teneur calculée en PDIE (INRA 2007) de la ration de l’ordre de 15 g/kg MS.

Cependant, les résultats obtenus lors de l’essai n’ont pas permis de mettre en évidence d’effet du traitement les quantités de matières protéiques synthétisées dans le lait. Cela s’explique probablement par la faible efficacité marginale des PDI. Les vaches ont produit plus de lait mais moins riche en protéines lorsqu’elles étaient alimentées avec des graines traitées que lorsqu’elles étaient alimentées avec des graines crues (-0,9 g/kg de lait et +0,5g/kg de TP).

Enfin, cet essai permet de démontrer qu’il est possible d’atteindre de hauts niveaux de production avec des rations à base d’ensilage de maïs sans tourteau de soja, en associant le maïs ensilage à des légumineuses et des protéagineux.