Retour

Développer des travaux sur l'Elevage de précision autour du programme Sm@rt Elevage et du label DIGIFERMES®

Publié le
Equipements d'élevage Bâtiment Bovin lait Bovin viande Caprin Equin Ovin lait Ovin viande Veau de boucherie

Devant la multitude des initiatives (notamment des entreprises privées) sur l’élevage de précision, les actions menées par l’Institut de l’Elevage avec ses partenaires se structurent autour de deux projets complémentaires qui en amélioreront leur visibilité et leur spécificité :

  • le programme Sm@rt Elevage financé par la Confédération Nationale de l’Elevage ;
  • le label DIGIFERMES® piloté par des instituts techniques et destiné aux fermes expérimentales.

 

1. Le programme Sm@rt Elevage pour fédérer, organiser et promouvoir les projets liés à l’élevage de précision

 

Avec l’appui de


Pour répondre aux enjeux de l’élevage de précision, l’Institut de l’Elevage a lancé en juillet 2017 le programme Sm@rt Elevage avec l’appui de la Confédération Nationale de l’Elevage (CNE). Il se déroulera sur 4 ans (jusqu’en 2021) autour de 3 objectifs :

 

  1. Développer des nouvelles technologies de l’information innovantes ;
  2. Valoriser les données issues notamment des capteurs, pour le pilotage fin du troupeau, la création de références, le conseil ou la sélection génétique ;
  3. Evaluer l’impact des nouvelles technologies sur les élevages, les éleveurs, les animaux et la société.

Sm@rt Elevage est un projet collaboratif avec les Chambres d’Agriculture et France Conseil Élevage. Il s’appuiera sur le réseau des fermes expérimentales partenaires de l’Institut de l’Elevage, dont F@rm XP (réseau des 7 fermes professionnelles expérimentales bovins lait et viande de l’Ouest) en particulier celles qui obtiendront le label DIGIFERMES® (voir 2ème partie). Il visera aussi à construire un réseau de fermes commerciales connectées, susceptibles d’apporter un retour d’expérience pertinent.


Le programme Sm@rt Elevage a vocation à permettre à l’Institut de l’Elevage et à ses partenaires de se doter d’outils et d’une organisation permettant de conduire des projets structurants sur cette thématique complexe, polymorphe (capteurs, données, robotique, outils d’aide à la décision,…) et en plein essor. Le programme concerne à la fois des projets en cours partiellement financés, des projets récemment déposés, ou d’autres en gestation.


Il vise à développer des collaborations avec les partenaires scientifiques, techniques et industriels.
En ce qui concerne le bâtiment, il s’agira :

  • de recenser les différents capteurs et technologies relatives aux bâtiments d’élevage et leurs annexes (travail en cours au RMT Bâtiments d’élevage de demain) ;
  • d’évaluer des nouvelles technologies du numérique permettant d’améliorer le pilotage du bâtiment par exemple au niveau de l’ambiance (température, hygrométrie, gaz, luminosité…), de la surveillance des animaux (localisation, repérage d’animaux pour des raisons de santé, de reproduction…), des fonctionnalités avec les robots (alimentation, entretien, traite…) ou des circulations d’animaux (orientation, tri, contention…).

 

2. Un label DIGIFERMES® pour des fermes expérimentales

 

ARVALIS – Institut du végétal a décidé d’accompagner les agriculteurs dans la mise en œuvre des technologies du numérique en lançant à l’automne 2015, en partenariat avec l’Institut de l’Elevage, l’ITB, Terres Inovia et l’ACTA, le label DIGIFERMES® attribué à des fermes expérimentales avec pour objectifs de :
  • tester les outils connectés en conditions réelles,
  • être un laboratoire et centre de recherche pour les entreprises intéressées,
  • servir de banc d’essai pour les prototypes et les outils en développement proposés par les entreprises et les start-up du numérique.

 

Le programme se décline en 4 axes prioritaires (graphique 1). A ce jour, 8 fermes sont labélisées : 4 en productions végétales (grandes cultures) et 4 en productions animales (1 en porcs et 3 en ruminants).

 

Graphique 1 : Axes prioritaires du label DIGIFERMES®

 

En ce qui concerne les ruminants, un des objectifs du programme Sm@rt Elevage est d’obtenir la labélisation DIGIFERMES® d’une ferme expérimentale par filière (ovins viande, ovins lait, caprins, bovins lait, bovins viande et veaux de boucherie).

Après la labellisation en 2017 du site ovin viande du Mourier (Idele/CIIRPO 87), la ferme expérimentale laitière de Derval (Chambre Régionale d’agriculture des Pays de la Loire) et la station veaux de boucherie du Rheu (35) ont été labélisées début 2018. Le tableau 1 résume l’orientation actuelle des projets numériques sur ces sites. D’autres fermes candidateront au label, comme la ferme expérimentale des Etablières (bovins viande).

En complément des activités de communication et de diffusion de chaque ferme expérimentale, l’ambition est de faire des sites DIGIFERMES® des têtes de réseau d’exploitations connectées dans chacune des filières.

Tableau 1 : Exemples de projets sur les 3 fermes expérimentales labellisés sur les filières de ruminants

 

 

Axes prioritaires DIGIFERMES®Site du Mourier
(Haute Vienne)
Ovins viande
700 brebis
Site de Derval
(Loire-Atlantique)
Bovins lait
85 VL
Site du Rheu
(Ille et Vilaine)
Veaux de boucherie
300 places
AXE 1
Pilotage tactique
  • Herbomètre connecté
  • Tri et pesée informatisés des agneaux et brebis
  • Pilotage du pâturage par drone et satellite
  • Suivi automatisé des consommations d’eau et d’électricité (robot de traite)
  • Consommation d’eau et production d’eau chaude solaire
  • Consommation et production d’énergie (photovoltaïque et biogaz)
AXE 2
L’agro-équipement numérique
  • Distributeur automatique de concentrés (pesée, mélange, gestion des stocks…)
  • Projet d’auto-pesée et imagerie 3D (phénotypage  et aide à la décision)
  • Surveillance des animaux par collier couplant différentes technologies (accéléromètre, GPS, thermomètre)
  • Prototype de robot de désherbage du maïs
  • Caméras thermiques connectées pour détection des malades
  • Capteurs CO2 pour pilotage de la ventilation dynamique
  • Caméra 3D pour estimer le poids des animaux
  • Projet d’automate d’alimentation
AXE 3
Economie de l’exploitation digitale
  • Dosage automatique des traitements antiparasitaires selon le poids des animaux
  • Analyse de lait par Herd Navigator et traitement préventif automatisé des cétoses
  • Tank du futur, économe en énergie et connecté (alertes remplissage, température…)
  • Optimisation des coûts de production du robot par surveillance digitale des consommations
  • Optimisation des consommations et productions d’eau et d’électricité par surveillance digitale
  • Optimisation des coûts alimentaires et réduction des rejets azotés par ajustement des apports nutritionnels grâce à une alimentation de précision
AXE 4
Valorisation des données
  • Logiciel de gestion de troupeau
  • Projet de pilotage de l’atelier avec tableau de bord automatisé
  • Projet de tableau de bord pour le pilotage numérique global de l’élevage
  • Echanges avec le réseau des éleveurs

 

Beaucoup de travail reste à réaliser sur le bâtiment de précision. Le réseau des conseillers bâtiment a un rôle important à jouer. N’hésitez pas à nous retourner vos questionnements, vos réflexions en particulier dans le cadre de projets originaux avec les éleveurs. Ce sujet sera abordé à la biennale des conseillers bâtiments en juin prochain.

 


Contact :
> Clément ALLAIN
Institut de l’Elevage, Elevage de Précision – 02 99 14 89 52 – 06 12 67 14 62