Retour

Des fermes connectées : l'agriculture à l'horizon 2025

idele s'engage avec Digiferme !

Publié le par idele Webmestre (Institut de l'Elevage)
Bien-être Marchés Lait et viande Coûts de production Automatisme et capteurs Systèmes d'information en élevage Revenu des éleveurs Autre filière Bovin lait Bovin viande Caprin Equin Ovin lait Ovin viande Veau de boucherie
Quand les nouvelles technologies investissent le milieu agricole, pour plus d’efficacité, de maîtrise et de performance, et dans le respect des animaux et de l’environnement.

Le 28 septembre dernier était inaugurée la Digiferme® de Boigneville dans l’Essonne. Joël Merceron, directeur de l’Institut de l’Elevage, était notamment présent.

 

 

Vous avez dit Digiferme ?

 

Si le terme de Digiferme® vous semble un peu flou, voici sa signification: Une Digiferme® est un site (une ferme) où les acteurs du numérique (instituts de recherche, start-ups, entreprises…) ont la possibilité de venir tester leurs outils et prototypes, les corriger, les rendre plus performants, plus précis, afin de démontrer leur opérationnalité, leur efficacité et surtout leur utilité, avant une mise sur le marché.

 

Différents acteurs sont partenaires de ce projet innovant et porteur : ARVALIS, idele, ITB, Terres Inovia et plus récemment la Chambre interdépartementale d’agriculture d’Ile-de-France Ouest. Ce « consortium de compétences » unique a pour ambition d’aider à développer les nouvelles technologies afin d’améliorer la conduite d’une ferme.

 

Lors de l’inauguration de la Digiferme® de Boigneville, Joël Merceron a rappelé que les instituts techniques doivent être source d’innovation, car les enjeux sont nombreux et importants (optimisation des techniques de production et des outils d’aide à la décision, pilotage des exploitations efficace et rapide) ; ceci afin d’alléger la charge mentale des éleveurs et permettre une prise de décision tactique et stratégique.

 

Il ne faut donc pas voir la technologie comme quelque chose de nocif pour l’agriculture et l’élevage, mais bien comme une aide.

 

L’Institut de l’Elevage, à l’image de ses partenaires, doit donc être force de proposition et aider à développer des outils novateurs grâce aux compétences de ses techniciens et chercheurs. Lors de son discours, Joël Merceron a par ailleurs annoncé qu'il y aurait très bientôt des Digifermes® en élevage.

 

Des projets déjà à l'étude

 

Plusieurs projets sont déjà à l’étude et les inventeurs sont passé aux travaux pratiques dans ces "fermes laboratoires" : capteurs connectés (pour la collecte et la transmission en continue de données du sol, de l’air et des plantes), imagerie aérienne, station météo connectée, désherbage par robotique, tableau de bord connecté, entraide numérique, lunettes connectées… Chaque "inventeur" a signé une convention afin d’officialiser le partenariat et ainsi pouvoir tester son outil dans des conditions réelles.

Deux types de relations sont proposés aux entreprises : la prestation simple et la relation partenariale de co-construction.


Pour en savoir plus sur les Digifermes®, merci de consulter le dossier de presse.

 

Suivre Digiferme® sur Twitter et Facebook