Retour

[Covid-19] Mesures exceptionnelles autour de l’indexation IBOVAL

Publié le par Philippe Boulesteix (Institut de l'Elevage), Nathalie Malaval (Institut de l'Elevage), GenEval
Evaluations et index Génomique Performances et phénotypes Bovin viande
Face à la situation inhabituelle que nous traversons sur le plan sanitaire, qui a bouleversé le recueil des données en élevages ce printemps 2020, un des « carburant de base » de l’indexation, plusieurs mesures adaptatives ont été actées par les Organismes de Sélection après concertation au sein de France Génétique Elevage. Celles-ci concernent aussi bien la collecte des données sur le terrain, leur validation que l’indexation ou la diffusion des résultats.

A situation très particulière, mesures exceptionnelles !

Tout d’abord, plusieurs mesures ont été décidées pour limiter au maximum l’impact des conséquences du confinement sur le ratio pesées-pointages / nombre de veaux nés en réduisant au maximum l’impact possible sur la fiabilité des évaluations à venir. Parmi celles-ci :

  • Pour les pesées/PAT :
    • Un assouplissement ponctuel des modalités de collecte des pesées ;
    • Une mise en oeuvre anticipée aux veaux nés sur la campagne « 2020 » -au lieu de 2021- (c’est-à-dire nés depuis l’été 2019) des nouvelles règles -plus souples- prévues pour le calcul des PAT dès cet été (avec néanmoins un recalcul rétroactif de PAT à partir de ces mêmes pesées cet automne en prévision de l’indexation de l’hiver prochain) ;
  • Pour les pointages :
    • Certains veaux peuvent être pointés plus jeunes (à partir de 90 jours en race Limousine) ;
    • Tous les veaux peuvent être pointés plus vieux (âge maximal repoussé de 12 à 13 mois).

Par ailleurs, à la demande des Organismes de Sélection de la race Charolaise, la prise en compte du PAT à 120 jours lorsque le PAT à 210 jours est absent devrait être mise en place, comme c’est le cas pour toutes les autres races, de manière pérenne, dès cet été. En race Charolaise, cette évolution concernera 2 évaluations :

  • Jusqu’au sevrage (CRsev, ALait et les index associés) ;
  • Le potentiel de croissance post-sevrage (CRpsf).

D’autre part, les extractions pour les évaluations race pure de toutes les races sont repoussées de 2 semaines :

  • Ainsi, qu'il s'agisse d'informations de naissance, de comportement, de croissance-morphologie au sevrage et post-sevrage ; mais aussi de typages (pour les évaluations génomiques des races Charolaise, Limousine et Blonde d'Aquitaine) ; la date limite d’apport est repoussée du 18 juin au 2 juillet.

Enfin, GenEval et Idele feront leur maximum pour que le calendrier initial de publication (SIG, listes BGTA) soit maintenu comme prévu initialement.