Retour

Alternatives à la paille : des éleveurs du dispositif INOSYS partagent leur expérience

Publié le par Philippe Dimon (Institut de l'Elevage), Domitille Rondeau (CRA Pays de la Loire), Laurent Fichet (Chambre d’agriculture Pays de la Loire), Alain Tonnelier (Chambre d’agriculture d'Ile-de-France), Marie-Line Barjou (C.A. Haute-Vienne (87)), Aurélien Legay (C.A. Corrèze (19)), Nicole Bossis (Institut de l'Elevage)
Bien-être Bovin lait Bovin viande Caprin Ovin viande
Les éleveurs de ruminants au niveau national utilisent fréquemment des substrats qui permettent de remplacer la paille litière. Au travers de 5 témoignages, ils nous donnent leur motivation, l'intérêt ou les limites à l'utilisation de ces alternatives à la paille.

La recherche d'autonomie est des leviers majeurs pour améliorer la rentabilité des systèmes d'élevage de ruminants. Si on parle fréquemment de l'autonomie alimentaire, il ne faut pas non plus mettre de côté l'autonomie au niveau de la litière. Au gré des aléas des récoltes, la paille de céréales devient de plus en plus chère et les éleveurs sont à la recherche d'alternatives.

La liste des substrats possibles est longue : sous produits du bois (plaquettes, sciures, copeaux), paille de colza, menus paille, miscanthus, dolomie, sable, ...

Pour illustrer l'intérêt et les limites de l'utilisation de plusieurs de ces substrats, nous avons choisi de laisser la parole à des éleveurs suivis dans le cadre du dispositif Inosys réseau d'élevage. Leurs motivations ont été recueillies et sont à retrouver dans les 5 fiches témoignages de ce dossier. Bonne lecture!