Retour

Action 2 du projet CapriMam3D : Etudier les interactions trayon-manchon trayeur grâce à des approches 3D

Publié le par Jean-Louis Poulet (Institut de l'Elevage), Pierre-Guy Marnet (Agrocampus Ouest), Marine Minier (Institut de l'Elevage)
Bien-être Traite Qualité des produits laitiers Caprin
Pour étudier les interactions entre trayon et manchon-trayeur caprins, un protocole d’étude de cette interface est en cours de réflexion dans le cadre du projet CapriMam3D, grâce à la mise au point d’outils d’appréciation des propriétés physiques de manchons mais aussi à celle de trayons artificiels aux caractéristiques dimensionnelles et réactives plus « caprines ».

Après validation, d’abord en laboratoire puis en ferme, le protocole établi dans le cadre de l’action 2 du projet devrait permettre de mieux comprendre les agressions subies par les trayons, les flux d’air et de lait et donc indirectement les mécanismes de transmission des infections en cours de traite, selon les morphologies caprines et les matériels de traite.

Vers de nouvelles méthodes de caractérisation des manchons trayeurs

Capteur de contact/pression pour mesurer la pression de flambage  

          

Un travail bibliographique a été mené sur les méthodes et outils d’appréciations des propriétés physiques des manchons, adaptés à la traite caprine. Il existe des méthodes de référence, en lien avec la norme et des méthodes alternatives souvent plus coûteuses, notamment à l’aide de cartes électroniques et de capteurs (de pression, d’élongation, de contact…).

 

En parallèle un recensement des manchons trayeurs caprins utilisés en France a tout été effectué, grâce à une analyse des modèles et des marques de la base de données nationale des contrôles de machine à traire Logimat®, complétée d’une enquête auprès des maîtres d’œuvre « caprins ». Deux manchons trayeurs de marques et modèles différents ont été choisis pour tester le protocole de caractérisation, manchons assez différents du point de vue de leur conception (notamment manchon silicone vs caoutchouc). 

 

Vers des trayons artificiels « plus caprins »

Après une formation pour savoir l’utiliser au mieux, une imprimante 3D a été utilisée pour concevoir de nouveaux  trayons artificiels. A la suite de premières tentatives infructueuses d’impression directe des trayons,  des moules ont été imprimés (voir des contre moules si nécessaire pour jouer sur l’épaisseur des parois), permettant d’y couler des matériaux assez souples pour la conception des trayons artificiels. Les premiers essais sont assez concluants et vont se poursuivre. Il est possible de faire varier les matériaux et l’épaisseur de ceux-ci, mais également de les fabriquer pleins ou creux et éventuellement d’y embarquer des capteurs.

 

Cette création des trayons artificiels nécessite bien sûr de prendre en compte la diversité des morphologies mammaires des chèvres. Les pointages caprins effectués par CapGènes dans les troupeaux adhérents permettent d’avoir un certain nombre d’informations (largeur, longueur…) mais des compléments sont nécessaires, comme l’épaisseur, la compliance et la forme complète du trayon, et sont en cours d’acquisition dans des fermes expérimentales partenaires, afin de finaliser les jeux de trayons artificiels. De nouveaux capteurs de résistance des tissus viendront compléter ceux de mesure sur les manchons.

      

Premier moule et trayons artificiels élaborés, dont l’un équipé d’un « capteur de pression embarqué »  

Vers de nouveaux tests pour les couples trayons-manchons trayeurs

Les pré-tests concernant la méthodologie de caractérisation des manchons trayeurs ont débutés au laboratoire idele TeCaL (Traite et Compteur à Lait), situé à Derval : côtes ISO sur 3 parties (embouchure, corps et tuyau court à lait), épaisseurs et dureté à différents points, poids, géométries. La méthodologie définitive reste à finaliser, du point de vue de la répétabilité notamment.  Elle se devra d’être également précise, facile à mettre en œuvre et partagée par tous.

La variabilité intra-lotsdes manchons sera prise en compte. Une série de nouvelles mesures après quelques heures de fonctionnement sera également effectuée (hors lavage).