Retour

Axe 1 : Caractérisation de la diversité des formes de PCE, à l’échelle des exploitations agricoles, conception d’un cadre méthodologique d’analyse des fermes PCE

Publié le
Biodiversité et paysage Climat Multiperformance - Développement durable Systèmes fourragers Autre filière Bovin lait Bovin viande Caprin Equin Ovin lait Ovin viande Veau de boucherie

Dans la tâche 1.1, une définition générique de la PCE a été proposée début 2015 à l’issue du séminaire d’octobre 2014. Cette tâche se poursuit dans le cadre du projet Casdar IP RED-SPyCE, lauréat en 2015, qui mobilise notamment les bases de données réseaux d’élevage. La conception d’un cadre méthodologique d’analyse pour caractériser et évaluer les fermes PCE, est traitée dans RED-SPyCE et sera complétée par des ateliers, dans le cadre du RMT. Une des productions sera la méthode d’analyse et d’évaluation prévue dans la Tâche 1.2. Elle privilégiera l’usage d’indicateurs technico-économiques connus, pour pouvoir être facilement appropriés, qui seront complétés par des indicateurs sociaux (travail…).

 

T1.1 : caractérisation de la diversité des formes de PCE.

Une définition générique de la polyculture élevage a été proposée par le collectif. Elle est ouverte et large, considérant simplement la présence de culture et d’élevage dans une ferme. Cette définition fait consensus, mais est encore trop large et sera précisée en intégrant des critères structurels des fermes (SAU, cheptel, etc…) et fonctionnels (niveau de relations/intégration/couplage/interactions) entre ateliers végétaux et animaux. Elle s’inspirera aussi de typologies existantes (Inosys) et des travaux portant sur une grille de caractérisation des systèmes PCE, dans l’axe 3 du RMT (voir ci-dessous). Pour donner des moyens à cette tâche, cela s’est concrétisé par le dépôt d’une manifestation d’intérêt Casdar IP en 2014. Cela a entraîné un retard dans cette tâche, mais désormais le projet RED SPyCE qui traitera la BDD Inosys est un support majeur de ce travail. Un stage de 4ème année d’ingénieur de l’ESITPA en 2016 (Clémence GUILBERT) a réalisé un premier traitement des données qui sera complété et s’achèvera en 2017. Un atelier de travail sur la caractérisation et l’évaluation des systèmes de PCE aura lieu au 1er semestre 2017.

 

T1.2 : Conception d’un cadre méthodologique d’analyse intégrée des fermes PCE & T1.3 : Evaluer les intérêts et limites des systèmes de polyculture élevage en transition et améliorer l’autonomie décisionnelle de l’agriculteur.

Ces tâches sont actuellement initiées au sein du projet RED-SPyCE et feront l’objet d’une série d’ateliers de travail faisant suite à l’atelier sur la définition de la PCE. Ces échanges associeront notamment les projets régionaux d’Agro-Transfert en Hauts de France et du projet POEETE en Bourgogne, qui traitent de la question. Les acquis du projet CANTOGETHER seront intégrés à ce travail.

 

Revenir à la Une du RMT SPyCE