Retour

Résultats technico-économiques 2020 des cas-types bovins lait de Rhône-Alpes et PACA

Publié le par Véronique Bouchard (C.A. Rhône (69)), Gabrielle Dumas (C.A. Ain (01)), Angélique Andrieu (C.A. Alpes Hautes (05)), Jean-Pierre Monier (C.A. Loire (42)), Nathalie (72) Sabatté (C.A. Sarthe (72)), Audrey Vigoureux (C.A. Isère (38))
Coûts de production Systèmes fourragers Revenu des éleveurs Bovin lait
En 2020, les prix du lait standard et sous signes de qualité n’ont pas connu les mêmes évolutions. Cela entraîne des variations contrastées des revenus des exploitations laitières de Rhône-Alpes qui vont de la chute de 7% pour le versant massif Central à un maintien sur les Savoie.

Entre 2019 et 2020, le prix du lait conventionnel perd 4€/1000 litres alors qu’il est stable en AOP. A cela s’ajoutent un tassement des aides du 2e pilier, la poursuite de la baisse des prix de la viande et l’augmentation de 7% du prix des tourteaux. Cela se traduit par une baisse de revenu des exploitations hors AOP des zones de montagne du Massif Central et des Alpes du Sud. Dans les exploitations de polyculture-élevage de plaine, la baisse des produits animaux est compensée par l’embellie des cours des céréales et le revenu final varie peu. La stabilité du prix du lait en AOP Savoyardes et la légère augmentation en IGP permettent le maintien des revenus des exploitations engagées dans ces filières. Globalement les revenus restent modestes et permettent difficilement d’investir pour moderniser les bâtiments et installations.

Le détail des résultats économiques globaux et la décomposition des coûts de production de l'atelier lait permettent de comprendre la construction du revenu de chaque cas-type.

Ces données fournissent, en complément d’autres référentiels, des repères techniques et économiques dans les démarches de conseils technique et stratégique en élevage. Ils permettent d’accompagner les éleveurs, en particulier les jeunes, dans la gestion de leur exploitation et leurs projets.