Retour

Ne vous retrouvez pas sur la paille !

Production et utilisation de paille dans les systèmes ovins allaitants du Sud-Ouest - Synthèse pluriannuelle 2014-2019

Publié le par Carole Jousseins (Institut de l'Elevage), Camille Ducourtieux (C.A. Dordogne (24)), Jean-Claude Baup (C.A. Gers (32)), Jean Pierre Dugat (C.A. Gironde (33)), Anne-Julie Métivier (EDE Tarn (81)), Anne Reeb (C.A. Garonne -Haute- (31)), Aurélie Blachon (C.A. Garonne -Haute- (31)), Dominique Delmas (C.A. Aveyron (12)), Rodolphe Puig (C.A. Lot (46)), Aurore Escurier (C.A. Lot et Garonne (47)), François Valentin (C.A. Lozère (48)), Odile Sallato (CDEO (Centre Départemental de l'Elevage Ovin)), Jean-Louis Balme (SUAMME), Mélody Moisset-Durand (C.A. Aude (11)), Manon Cortez (C.A. Gard (30)), Pauline Pérèz (Bovins Croissance (66))
Alimentation - Abreuvement Systèmes fourragers Bâtiment Conseil en élevage Ovin viande
Les systèmes ovins allaitants du Sud-Ouest produisent essentiellement des agneaux lourds de bergerie, avec une forte incitation de la filière à étaler la production sur toute l’année et à produire des agneaux à contre saison. Le poste paille est donc très important que ce soit pour une utilisation litière, mais également dans l’alimentation des agneaux en phase d’engraissement.

Cette étude permet de faire le point sur la production et l’utilisation de paille dans les exploitations ovines allaitantes du Sud-Ouest entre 2014 et 2019.

 

Face aux incertitudes climatiques, la production fourragère a été privilégiée au détriment des surfaces de céréales à paille. De plus en plus d’élevages sont donc amenés à acheter de la paille alors même qu’elle devient de plus en plus chère et parfois difficile à se procurer localement.

La possibilité de produire des céréales dans les exploitations dans le but d’améliorer l’autonomie alimentaire se double désormais du besoin sécuriser l’approvisionnement en paille. Même si des alternatives commencent à émerger, la paille demeure à ce jour une matière première incontournable.