Retour

Déjà plus de 200 éleveurs et 125 techniciens se sont exprimés sur le vêlage précoce !

Le vêlage précoce en élevage laitier et allaitant : vous en pensez quoi ?

Publié le par Sandra Dominique (Institut de l'Elevage), Philippe Dimon (Institut de l'Elevage), Fabrice Bidan (Institut de l'Elevage)
Choix des reproducteurs Conseil en élevage Elevage des jeunes Performances et phénotypes Travail Bovin lait Bovin viande
Que vous soyez, éleveurs laitiers, éleveurs allaitants, conseillers, votre avis nous importe ! Alors vite à vos claviers pour nous parler de votre expérience sur le vêlage précoce.

Une enquête auprès des éleveurs et des techniciens vise à recueillir votre avis et/ou votre expérience sur la pratique du vêlage précoce en élevage.

 

Notre objectif : déterminer les freins, les motivations mais également VOS BESOINS en tant qu'éleveurs et conseillers sur la pratique du vêlage précoce !

Vos réponses orienteront les choix et les actions à mener auprès des filières.

 

D’après les premières réponses, les deux filières confondues, la motivation principale des éleveurs est la diminution du nombre de jours improductifs de leurs animaux. Pour ce qui est des craintes, les éleveurs laitiers craignent une moindre production laitière chez les primipares alors les éleveurs allaitants évoquent une augmentation des frais alimentaires en concentrés. Les conseillers quant à eux alertent sur l’impact du développement corporel des animaux.

Une des clefs de réussite mise en évidence par les techniciens est le suivi rigoureux de la croissance pendant la phase 0-6 mois des génisses.

Êtes-vous d’accord avec ce constat ?

 

Éleveurs, conseillers, venez vous exprimer sur les clefs d’une mise en place réussie du vêlage précoce dans un élevage. Ou au contraire, venez nous dire en quoi cette pratique ne vous semble pas adaptée aux élevages bovins (laitiers et allaitants).

 

Cela ne vous prendra que 10-15 minutes.

Vous aurez accès aux résultats de ces travaux à la fin de l'année lors de communication sur notre site ou si vous le souhaitez, vous pourrez indiquer votre mail pour recevoir directement les résultats.
Clôture de l'enquête au 1er décembre 2021.

 

Plus qu'une chose à faire, cliquez ci-dessous et contribuez à l'adaptation des filières bovines allaitantes et laitières