Reine Mathilde Objectifs et actions 

L'objectif du programme Reine Mathilde est de développer les conversions biologiques laitières en Normandie. Il s'adresse donc prioritairement aux éleveurs, qu'ils soient bios ou conventionnels, pour les aider à optimiser leur système ou leur faire découvrir des pratiques bios innovantes, leur montrer des systèmes équilibrés et les accompagner dans le cadre d'une éventuelle conversion.

Un dispositif élargi pour répondre à de nouvelles demandes

Actuellement dans la troisième version de son programme, Reine Mathilde s'inscrit désormais comme une réelle démarche de filière connue et reconnue en Normandie, avec un rayonnement national et renforce aujourd’hui son dispositif de fermes de démonstration et d’accompagnement en production laitière bio. Pour répondre à une demande croissante de lait biologique, apporter aux éleveurs des repères sur de nouvelles techniques d’élevage ou culturales, et susciter de plus en plus de vocations bio, le programme renforce son dispositif d’acquisition de références, de démonstration et d’accompagnement autour de 3 axes :

  • Déploiement géographique : une nouvelle ferme de démonstration en Haute Normandie
  • Déploiement technique : des thématiques plus innovantes pour une bio plus résiliente
  • Déploiement des connaissances : un accompagnement des acteurs de terrain diversifié et adapté à chaque public

3 fermes vitrines pour tester et montrer des innovations techniques en bio

Des expérimentations menées en conditions réelles
Trois fermes participent à la conception, à la réalisation et au suivi des essais mis en oeuvre en conditions réelles par le programme Reine Mathilde. Les essais d’associations de cultures et d’espèces fourragères, ainsi que des suivis sur la conduite du pâturage sur ces exploitations participent à la création de références sur l’autonomie alimentaire en système bovin laitier bio.
Ces résultats obtenus en conditions réelles, et présentés sur pied lors des journées portes-ouvertes en ferme, crédibilisent et sécurisent techniquement et économiquement les conversions bio.