UMT Pilotage de la Santé des Ruminants Dossier et publications Détail article 

Mammites caprines : Les facteurs de variation des concentrations cellulaires

Publié le par Renée de Crémoux (Institut de l'Elevage)
Les résultats de concentrations cellulaires sont soumis à un ensemble de facteurs de variation infectieux et non infectieux. La question est posée de l'impact de chacun d'entre eux sur les résultats cellulaires obtenus à l'échelle des chèvres ou des tanks.

Cette rubrique présente les principaux facteurs de variation des concentrations cellulaires des laits de chèvre, principalement à l'échelle individuelle.

   

Les principaux facteurs influant sur les concentrations cellulaires sont d'abord infectieux.

  

Certains facteurs physiologiques comme l’âge ou le stade de lactation ont néanmoins un impact sur l'évolution des concentrations cellulaires. On constate également que l'existence d'une infection peut amplifier les variations imputables aux facteurs non infectieux. C'est notamment le cas pour l’œstrus comme pour la mise au pâturage.

  

Ces différents points sont abordés au travers des connaissances disponibles chez la chèvre ou, à défaut, chez les autres espèces de ruminants.

Logo FranceAgriMer