UMT Pilotage de la Santé des Ruminants Dossier et publications Détail article 

Outils innovants d'intervention et d'aide à la décision pour la maîtrise des mammites en élevages de petits ruminants laitiers

Publié le par Renée de Crémoux (Institut de l'Elevage), Gilles Lagriffoul (Institut de l'Elevage), Leila Alaoui-Sosse, Charlotte Allain (INRAE GenPhySE), Jean-Michel Astruc (Institut de l'Elevage), Dominique Bergonier (ENV Toulouse), Virginie Clément (Institut de l'Elevage), Christophe Huau (INRAE GenPhySE), Christophe Lecomte (France Conseil Elevage), Yves Lefrileux, Maxime Legris (Institut de l'Elevage), Pierre-Guy Marnet (Agrocampus Ouest), Pierre Martin (Capgènes), Isabelle Palhière (INRAE GenPhySE), Jean-Louis Poulet (Institut de l'Elevage), Rachel Rupp (INRAE GenPhySE)
Face aux enjeux des mammites en filières de petits ruminants laitiers, le projet MAMOVICAP a contribué à l'élaboration de nouveaux outils d'intervention et de diagnostic en élevage.

Ce projet a été porté par l’UMT "Santé des petits ruminants" (SPR) et par l’UMT "Gestion Génétique et génomique des Petits Ruminants" (GGPR) associant l’Institut de l’Elevage, l’Ecole Vétérinaire de Toulouse (UMR 1225 INRA-ENVT) et l’INRA.

 

Il a visé à élaborer et à mettre à la disposition des intervenants en élevage, de nouveaux outils d’investigation des facteurs de risques de survenue des mammites.

 

Pour ce faire, ont été valorisées un ensemble d'informations accessibles en routine (ou d'accès aisé) dans les troupeaux:

 

  • observations réalisables en élevage : symptomatologie de la mamelle et des trayons, comportement des animaux à la traite, techniques et pratiques de traite,
  • enregistrements automatisés ou systématisables relatifs à la détection des infections mammaires et à la caractérisation de la traite (notamment via les cinétiques d'éjection du lait enregistrées par les compteurs à lait).

                  

Le projet s'est décliné en 5 axes, les deux premiers étant dédiés à l'acquisition de connaissances sur le plan de la caractérisation du statut infectieux de la mamelle et de la description  des conditions de traite (et notamment des interactions entre l'animal, la machine et le trayeur).

Sur cette base, l'incidence de l'aptitude et des conditions de traite sur la santé de la mamelle, ont été étudiés d'abord au niveau de l'animal puis au niveau du troupeau.

L'acceptabilité des outils envisagés ou en cours de développement et les modalités de leur diffusion ont été évaluées pour faciliter leur déploiement et leur appropriation ultérieures.

             

Axes de travail du projet

            

 

             

Parvenu à son terme, le projet a permis de :

 

  • mieux caractériser l’aptitude à la traite des femelles laitières ainsi que leurs conditions de traite,
  • préciser l’interprétation des résultats issus du compteur à lait LactoCorder et/ou proposer de premières valorisations des enregistrements des fluctuations de vide sous trayon,
  • évaluer la complémentarité des symptômes de mammite chronique et des comptages cellulaires pour un dépistage différencié des infections mammaires,
  • décrire l’atteinte des trayons, plus particulièrement chez la chèvre,
  • évaluer l’intérêt de mesures d’antibiothérapie ciblée au tarissement chez la brebis,
  • contribuer à l’étude des facteurs de variation des concentrations cellulaires et à l’intégration des cellules dans l’indexation chez la chèvre.