UMT Pilotage de la Santé des Ruminants Dossier et publications Détail article 

Mise à la reproduction des agnelles de race Basco-Béarnaise et Manech tête Rousse : Que nous apprend l'évolution des pratiques ?

Publié le par Fabien Corbière (ENV Toulouse), Corinne Novella (Laboratoires des Pyrénées et des Landes), Renée de Crémoux (Institut de l'Elevage)
L'exploitation des données des systèmes d'information des élevages sélectionneurs de deux races ovines laitières des Pyrénées sur une période de 10 ans, a contribué à mieux décrire les pratiques et les résultats de mise à la reproduction des agnelles. Quels enseignements en tirer ?

L'UMT PSR et le Centre Départemental d'Elevage Ovin d'Ordiarp (64) ont mené une étude visant à décrire l'évolution des pratiques de mise à la reproduction par insémination artificielle (IA) ou monte naturelle (MN) des agnelles de deux races ovines laitières des Pyrénées, les races Basco-Béarnaise (BB) et Manech Tête Rousse (MTR).

L'exploitation des données des systèmes d'information des élevages sélectionneurs sur une période de 10 ans (2009-2018) a permis de mettre en évidence une réduction significative de l'âge à la mise à la reproduction, pour les deux modes de reproduction, plus marquée en race MRTque BB.

L'analyse plus complète des données des agnelles de race MTR à par ailleurs permis de montrer que le taux de réussite à l'IA des agnelles inséminées très jeunes (<8 mois) était significativement dégradé.

La part de plus en plus importante d'agnelles inséminées très jeunes, à une période calendaire de plus en plus précoce, pourrait ainsi expliquer en partie la dégradation progressive des résultats de reproduction par insémination artificielle observée au cours de la dernière décennie.

RETROUVEZ CI-DESSOUS LA PRÉSENTATION EN VIDÉO :