UMT Pilotage de la Santé des Ruminants Dossier et publications Détail article 

Tour d’horizon des actions de l'Observatoire des Maladies Caprines (OMACAP)

Publié le par Nicolas Ehrhardt (OMACAP), Renée de Crémoux (Institut de l'Elevage)
L'Observatoire des Maladies Caprines brosse un panorama de ses projets

Principales thématiques traitées dans le cadre de l'OMACAP

 

  • Epidémiosurveillance grâce aux données transmises par une grande diversité d’acteurs de la filière caprine.

Elle s’appuie notamment sur un dispositif original de valorisation des bilans sanitaires vétérinaires, apportant une vision globale sur la situation sanitaire, et dont l’élargissement doit être permis par le développement d’une application web.

  •  Prévention des maladies contagieuses des adultes grâce au développement d’outils de dépistage et à l’évaluation de moyens de gestion.

Un des objectifs centraux est d’améliorer la connaissance des statuts sanitaires des élevages, avec l’appui des GDS, de façon à limiter la diffusion des maladies entre élevages et améliorer leur prise en charge.

  • Prévention des maladies des jeunes grâce à des études et développement d’outils de transfert pour améliorer les pratiques d’élevage et limiter le recours aux antibiotiques.

  

La coordination des différents acteurs de R&D impliqués dans la santé des chèvres et la diffusion des outils de lutte sont des objectifs prioritaires de l’OMACAP.

   

Résultats préliminaires de deux actions en cours

     

Des résultats préliminaires de deux actions en cours ont été présentés car d’ores et déjà utiles à la mise en place d’actions de conseil en élevages caprins.

  • SEROCAPTANK : L’étude permet de confirmer la fiabilité du dépistage sérologique sur lait de tank pour le CAEV, mais elle met en doute son intérêt pour la lymphadénite caséeuse. Des études complémentaires en élevage en 2021 permettront d’affiner l’interprétation de ces premiers résultats.
  • THERMISEURS : L’étude menée en élevages a permis de constater un certain nombre de dysfonctionnements ou de mauvaises utilisations des thermiseurs, potentiellement à l’origine soit de la persistance du virus du CAEV présent dans le colostrum, soit de la destruction des anticorps. Des analyses seront prochainement réalisées pour évaluer la proportion des anticorps détruits en fonction des pratiques de thermisation.

 

Actions programmées en 2021

   

Certaines actions programmées en 2021 ont également été annoncées :

  • Engraissement (pilotée par IDELE) : description des pratiques d’élevage dans différentes régions et identification des leviers pour limiter l’usage d’antibiotiques
  • Mycoplasmes (collaboration QUALYSE / GDS79 / GTV79) : description des niveaux d’excrétion individuels au sein des élevages dépistés positifs sur laits de tank
  • Microcoque de Morel (thèse ONIRIS) : étude de la prévalence et des facteurs de risque.

    

Retrouvez ci-dessous la présentation en vidéo :

 

 

Visionnez le diaporama :

  

 

Contact : contact(at)omacap.fr

Pour en savoir plus

 

 

Rendez-vous sur le portail http://sante-chevres.fr/