inosys bandeau sans texte
Dossier et publications Détail article 

Repérer et faire connaître des systèmes d’élevage innovants

Publié le par Jean Seegers (Institut de l'Elevage), Dominique Caillaud, Vincent Bellet (Institut de l'Elevage), Emmanuel Morin (Institut de l'Elevage), Nicole Bossis (Institut de l'Elevage), Anne-Charlotte Dockès (Institut de l'Elevage), Aurélien Esposito-Fava (APCA)
Plus de 200 agents en charge du suivi des fermes de référence du dispositif INOSYS - Réseaux d’élevage ont été invités à participer à une expérience de repérage et d’analyse de systèmes d’élevage innovants. Un questionnaire en ligne leur a permis de signaler et de décrire sommairement des exploitations (si possible en dehors des fermes déjà suivies dans le dispositif) ayant à leurs yeux un fonctionnement à la fois original, performant et porteur d’avenir pour leur contexte.

Animé par l’Institut de l’Elevage et les Chambres d’agriculture, le dispositif INOSYS - Réseaux d’élevage a pour objet la connaissance et l’évaluation de la multi-performance des systèmes d’élevage herbivores français et s’appuie sur un réseau de plus de 1500 éleveurs et 200 ingénieurs. En 2014, les acteurs de ce réseau ont mis en œuvre un dispositif de repérage et de capitalisation de systèmes d’élevage innovants. L’opération visait à identifier des élevages ayant trouvé des façons originales d’adapter ou de concevoir leur système en réponse aux évolutions de leur contexte. Concrètement, il s’agissait (1) de repérer des fonctionnements et des organisations de systèmes innovants, reproductibles et susceptibles de créer de la valeur sur les plans économique, environnemental et social, (2) d’en sélectionner certains dans le but de les évaluer à dire d’experts, puis (3) de faire connaitre ceux apparaissant les plus pertinents au plus grand nombre.

 

Basée sur le volontariat, cette opération de repérage a bénéficié de la contribution de 115 agents sur les 200 contributeurs ciblés initialement. Elle a permis d’identifier 253 exploitations inégalement réparties selon les filières, dont 28% faisaient déjà l’objet d’un suivi dans le cadre du dispositif au moment de l’enquête. L’examen des mots-clés utilisés par les contributeurs pour résumer le caractère innovant ou remarquable des exploitations montre que celui-ci est très souvent associé à une recherche d’autonomie alimentaire et d’efficience sur le plan économique ou sur le plan du travail, avec des spécificités propres à chaque filière. Les systèmes biologiques sont particulièrement mis en avant et présentent des scores d’intérêt global parmi les plus importants. Une analyse des systèmes innovants repérés en filière bovins lait a permis d’illustrer les relations entre les champs d’innovation mis en œuvre et la stratégie productive des exploitations. Par ailleurs, le facteur humain ressort souvent comme un point clé de la reproductibilité des systèmes repérés.

 

A également participé : Aurélie RISSE (stagiaire Institut)

 

Logo Ministère Agri - Casdar Logo CNE  

 

Les chiffres concernant le coût de production ou le prix de revient contenus dans cette publication ne peuvent pas être considérés comme des indicateurs de référence pour la contractualisation calculés par IDELE dans le cadre prévu par la loi EGALIM 2. Pour en savoir plus consultez nos pages Indicateurs de référence pour la contractualisation.