inosys bandeau sans texte
Dossier et publications Détail article 

Maîtriser les frais d'élevage en exploitations laitières

Publié le par Aubin Lebrun, Denis Follet (CRA Bretagne), Tanguy Bodin (CRA Bretagne), Sophie Tirard (CRA Bretagne), Nadine Abgrall (CRA Bretagne), Jean-Claude Huchon (CRA Pays de la Loire), Silvère Gelineau (CRA Pays de la Loire), Chevalier Guillaume (C.A. Maine-et-Loire (49)), Charlotte Morin (CRA Pays de la Loire), Domitille Rondeau (CRA Pays de la Loire), Laurent Gaboriau (CRA Pays de la Loire)
Les coûts de reproduction et frais vétérinaires par vache varient du simple au double en élevage. Quels facteurs expliquent cette variabilité ? Quelles conduites techniques adoptent les éleveurs pour maîtriser les frais d'élevage ? Une enquête réalisée auprès des éleveurs du réseau Inosys Ouest s'est intéressée à ces questions.

68 fermes du réseau INOSYS Bovins Lait Bretagne-Pays de la Loire ont été enquêtées au printemps 2021 afin d’étudier les pratiques, les coûts et les résultats techniques liés aux frais d’élevage. L’objectif de cette enquête est d’identifier des leviers d’actions pour améliorer les résultats techniques et économiques. Un zoom sur les frais vétérinaires et de reproduction est présenté dans cette synthèse.

 

Frais d'élevage : de 30€ à 50€/ 1000 litre

 

Les résultats économiques des fermes du réseau INOSYS montrent que les frais d’élevage sont plutôt stables (entre 38 et 42 €/1 000 l vendus en moyenne) depuis 2014. Ils représentent près de 10% du coût de production du lait et affichent une forte variabilité d’environ 20 €/1000 l entre les 10 % inférieurs et supérieurs. Les frais vétérinaires et de reproduction, le conseil élevage et les frais divers en sont les postes principaux. Ils représentent chacun entre 20 et 25 % des frais d’élevage.

 

10 €/1 000 l de frais de reproduction en moyenne

 

Pour des performances laitières et de reproduction équivalentes, on observe 5 €/1 000 l d’écart entre les plus et les moins économes en frais de reproduction. Des écarts qui s'expliquent par le recours plus ou moins fréquent à certaines pratiques (génotypage, sexage, échographies, contrat de suivi repro, etc.). Les éleveurs ont désormais accès à un large panel d'outils pour un meilleur suivi, une optimisation du troupeau et/ou faciliter leur choix dans de la prise de décision. Même si ces pratiques impactent les frais de reproduction, il est important de mettre en parallèle le retour sur investissement de ces solutions.

 

9 €/1 000 l de frais vétérinaires en moyenne

 

En moyenne, les frais vétérinaires s’élèvent à 62 €/VL dans les élevages enquêtés avec plus de 30 € d’écart entre les plus et les moins économes. On observe une évolution des stratégies de traitement (antibiotiques, antiparasitaires) avec une répercussion variable sur les résultats économiques.

 

Maîtrise des frais d'élevage : des éleveurs témoignent...

 

GAEC Butleau (Frais de reproduction = 5,5 €/1000 l)

"De la rigueur dans la surveillance et l’enregistrement"

GAEC de Kergavarec (Frais vétérinaires = 4,9 €/1000 l)

"La santé : une analyse au cas par cas"