inosys bandeau sans texte
Dossier et publications Détail article 

Portraits d'éleveurs innovants - Filière Bovin viande

Publié le par Patrick Sarzeaud (Institut de l'Elevage), Christèle Pineau (Institut de l'Elevage), Philippe Halter (C.A. Loire -Haute- (43)), Baptiste Buczinski (Institut de l'Elevage), Pascal Bisson (C.A. Deux-Sèvres (79)), Philippe Dimon (Institut de l'Elevage), Guillaume Mathieu (CA 19) (C.A. Corrèze (19)), Pierre Mischler (Institut de l'Elevage), Daniel Platel (C.A. Somme (80)), Marion Kentzel (Institut de l'Elevage), Aurélie Blachon (Institut de l'Elevage), Jean-Claude Baup (C.A. Gers (32)), Marie-Line Barjou (C.A. Haute-Vienne (87))
En production de viande bovine, innover c’est sortir des solutions toutes faites mais c’est aussi s’adapter aux attentes du marché ou de la société. Les systèmes innovants repérés par les acteurs du dispositif INOSYS - Réseaux d'élevage illustrent toute la diversité des solutions ; de la mise en œuvre de conduites alimentaires autonomes, à la recherche de nouveaux débouchés en passant par de nouvelles façons de transmettre son exploitation.

Plus de 70 exploitations ont ainsi été repérées pour leur caractère innovant. Dans 40% des cas, l’innovation porte sur la recherche d’une plus grande autonomie avec des systèmes sans concentrés ou mettant en valeur des productions de légumineuses ou de protéagineux. 34% des cas sont engagés dans la production d’animaux correspondant à des débouchés peu classiques (Bœuf de Kobé, Veaux rosés, Bourrets d’herbe…). 22% repensent leur exploitation afin de rationaliser les conditions de travail avec la simplification de conduites ou l’appel à de l’équipement. Enfin, quelques éleveurs repensent leur niveau d’implication en jouant fortement sur la délégation du travail ou en impliquant des personnes extérieures au financement du capital de l’exploitation (« Adopte une vache » par ex).

Le repérage a donné lieu à la rédaction de ces portraits, qui retracent en 4 ou 6 pages : l’historique de la ferme, une analyse SWOT, ses données clés, la description des innovations développées, des indicateurs de durabilité ainsi que des regards croisés éleveurs/techniciens.

 

 

Les chiffres concernant le coût de production ou le prix de revient contenus dans cette publication ne peuvent pas être considérés comme des indicateurs de référence pour la contractualisation calculés par IDELE dans le cadre prévu par la loi EGALIM 2. Pour en savoir plus consultez nos pages Indicateurs de référence pour la contractualisation.