Dossier et publications Détail article 

GenTORE, un projet européen ambitieux sur la résilience et l’efficience des bovins.

Publié le par Stéphanie Minéry (GenEval)
Démarré en juin, pour 5 ans, GenTORE développera des outils pour optimiser la résilience et l’efficience des bovins laitiers et allaitants. Projet H2020, il réunit 11 pays européens, 21 partenaires (universités, entreprises, instituts techniques et de recherche …). Côté français, l’INRA, IDELE et ALLICE sont très impliqués, ainsi que l’entreprise MEDRIA.

Démarrage du projet en juin 2017

 

    Le Kick-Off Meeting du projet GenTORE a eu lieu les 22 et 23 juin, à l’AgroParisTech. L’occasion pour la soixantaine de participants de commencer à poser les jalons d’un travail de collaboration entre les nombreux partenaires du projet. L’objectif à terme est de mettre en place des indicateurs sur l’efficience alimentaire d’un animal et sur sa capacité à « vite se remettre » après des perturbations environnementales (maladie, fourrages de moins bonnes qualité, canicule ….). Et de pouvoir prédire la carrière d’un animal selon le système d’élevage dans lequel il est conduit, afin d’optimiser la conduite du troupeau.

 

Divisé en 8 « Work Package (WP) », le projet s’articule ainsi :

 

  • Le WP1 s’attachera à décrire les principaux systèmes d’élevage bovin des pays européens, ainsi que les différents défis auxquels ils sont confrontés (contexte du changement climatique, modifications socio-économiques …) avec les conséquences que cela peut avoir sur les caractères de résilience et d’efficience alimentaire.
  • Le WP2 étudiera les aspects biologiques de la résilience et de l’efficience alimentaire : quels sont les principales composantes clés de ces caractères, quel est le lien entre les deux, comment ils varient selon le système d’élevage ?
  • Le WP3 cherchera à identifier des prédicteurs de la résilience et de l’efficience alimentaire, en s’appuyant notamment sur les données des capteurs utilisés en élevage de précision. 

 

Ces 3 premiers WP permettront ainsi de créer les éléments nécessaires aux autres WP.

 

  • Le WP4 développera des index génomiques de la résilience et de l’efficience, notamment en multi races et en intégrant des caractères reliés (multi-caractère). Il déterminera également les interactions génotype x milieu pour ces caractères : Quelle prédiction génomique selon le système d’élevage où se trouve l’animal ?
  • Le WP5 mettra en place des indicateurs à l’animal, qui tiennent compte de son potentiel génétique sur les deux caractères étudiés, mais également de ses perspectives de carrière productive, selon le système d’élevage dans lequel il est. Cela permettra d’optimiser les plans d’accouplements.
  • Le WP6, qui s’appuiera essentiellement sur le WP1 et le WP5, modélisera  différents scénarios  de stratégies de sélection et de conduite optimisant la résilience et l’efficience, en lien avec les conditions locales.
  • Enfin le WP7 sera en charge de la diffusion, vulgarisation des résultats ainsi que le développement de module de formation sur la résilience et l’efficience en bovin. Et le WP8 concernera la coordination globale du projet, porté par Nicolas FRIGGENS, directeur d'unité INRA UMR 791 Modélisation Systémique Appliquée aux Ruminants (MoSAR), avec l’appui d’INRA Transfert pour la partie administrative.

 

Logo Europe