Green Sheep Publications 

LIFE GREEN SHEEP, pour un élevage ovin bas carbone et durable

Publié le par Sindy Throude (Institut de l'Elevage)
Réduire de 12% les émissions réduire en élevage ovin tout en assurant la durabilité des exploitations : un objectif ambitieux pour le projet LIFE Green Sheep. Cette nouvelle plaquette complète flyer recto/verso en présentant de façon plus détaillée les différentes actions du projet ainsi que le calendrier des tâches à accomplir.

L’élevage de petits ruminants, et notamment ovins lait et viande, génère des émissions de gaz à effet de serre (GES) représentant 7,4 % des émissions mondiales de GES (FAO, 2017). Néanmoins, des études révèlent que les éleveurs connaissent mal les leviers d’actions pour réduire les émissions de GES. Et pourtant, l’élevage ovin peut réguler le climat par le stockage du carbone dans les prairies et les haies notamment. Ces rôles confèrent à l’élevage ovin un rôle important dans la lutte contre le changement climatique et dans le maintien de la viabilité des exploitations. Enfin, des études réalisées jusqu'à présent en France et en Europe révèlent que des marges de manœuvre existent, parmi les élevages ovins, dues à une variabilité importante des pratiques.

 

Ce sont donc les enjeux du projet LIFE GREEN SHEEP dont l’objectif est de réduire l’empreinte carbone de la viande ovine et du lait de brebis de 12 % à échéance de 10 ans, tout en assurant la durabilité des exploitations, dans 5 pays (France, Irlande, Italie, Roumanie et Espagne). A travers cet objectif principal, les enjeux du projet sont également de lancer une démarche de progrès nationale et européenne, créer un observatoire des performances environnementales et de durabilité des systèmes ovins, communiquer et disséminer les actions du projet et construire la stratégie bas carbone et durable future de la filière.

 

Pour répondre à ces enjeux et objectifs, 5 actions majeures sont prévues dans le cadre de ce projet :

 

  1. Mettre en place un cadre commun européen sur l’évaluation des émissions de GES et des performances de durabilité et lancer une dynamique nationale et européenne.
  2. Former les conseillers et techniciens aux méthodes d’évaluation et aux outils.
  3. Créer un observatoire de 1 355 fermes de démonstration en Europe impliquées dans une démarche bas carbone et durable (885 en France).
  4. Tester des leviers d’action bas carbone et durables en suivant 282 fermes innovantes à faible impact carbone en Europe (211 en France).
  5. Élaborer des plans d’action nationaux visant à réduire les émissions de GES en élevage ovin tout en maintenant la durabilité des exploitations et construire les partenariats nécessaires pour déployer ces plans d’action.

 

Cette plaquette décrit le contenu de chacune de ces actions ainsi que le calendrier de travail prévu.

Documents associés