Dossier et publications Détail article 

Animal3D : un consortium pour innover dans le domaine de l'imagerie 3D

Publié le par Adrien Lebreton (Institut de l'Elevage)
Animal3D est un consortium (FCEL, ALLICE, Races de France, Idele) créé pour innover dans l’automatisation de la collecte de données et de phénotypes grâce à l’imagerie 3D. Le consortium mène un premier projet PHENO3D qui a pour objectif d’estimer automatiquement le poids et les notes de pointage au sevrage des veaux de race allaitante.

Un partenariat stratégique autour de l'imagerie 3D 

ANIMAL3D : un consortium au service de l'innovation

Aujourd’hui, Bernard Malabirade (président d’Allice et 1er vice-président d’Eliance), Joël Merceron (directeur de l’Institut de l’Elevage), Dominique Davy (président de FCEL et président d’Eliance) et Hugues Pichard (président de Races de France) (de droite à gauche sur la photo) ont entériné la création de Animal3D, un nouveau consortium pour innover dans l’automatisation de la collecte de données et de phénotypes grâce à l’imagerie 3D. La signature d’un accord de consortium structure ainsi le partenariat fort entre FCEL, ALLICE (Eliance), Races de France et Idele sur cet axe de travail. Le consortium mène un premier projet PHENO3D qui a pour objectif d’estimer automatiquement le poids et les notes de pointage au sevrage des veaux de race allaitante. Les avancées sur la technologie seront ensuite capitalisées dans d’autres thématiques et filières. 

PHENO3D : Un premier projet déjà lancé

Le projet Pheno3D ambitionne de faire entrer la sélection des bovins allaitants dans le phénotypage à haut débit avec l’imagerie 3D. Grâce à l’intelligence artificielle, l’automatisation de l’analyse d’image 3D, est aujourd’hui possible. Ainsi à partir d’un « scanner » 3D développé par un prestataire français (3D ouest), le projet PHENO3D vise à mettre au point un dispositif de traitement automatisé (intelligence artificielle) et en temps réel d’images 3D pour extraire des phénotypes utilisés dans la filière bovin viande (le poids et les notes de pointages).

Pour développer et valider l’intelligence artificielle PHENO3D, le projet devra tout d’abord construire une base de données comportant des images 3D des animaux et leurs phénotypes (poids et notes de pointages). Le projet dépassera la preuve de concept en construisant un service de phénotypage par imagerie 3D et ses modèles commerciaux, tout en développant les compétences nécessaires à ces cas d’usages. Pour atteindre ses objectifs le projet PHENO3D s’appuiera sur un réseau d’acteurs recouvrant toute la filière de sélection animale (consortium Animal 3D). Ce cas d’usage chez le bovin allaitant sera un premier pas vers le déploiement du phénotypage à haut débit par imagerie 3D.

Contact

Adrien Lebreton (idele)

Maxence Bruyas (France Conseil Elevage)