Dossier et publications Détail article 

[Covid-19] Gestion des salariés pendant la crise

Publié le par Emmanuel Béguin (Institut de l'Elevage), Alizée Chouteau (AFPF), Jocelyn Fagon (Institut de l'Elevage), Christine Guinamard (Institut de l'Elevage), Renée de Crémoux (Institut de l'Elevage), Sophie Chauvat (Institut de l'Elevage)
La crise du Covid-19 a des impacts à la fois sur la santé des éleveurs, la production des exploitations et la commercialisation des produits. Pour ces raisons, la gestion des salariés sur la ferme est largement impactée et de façon différente selon les situations. Le gouvernement a mis en place plusieurs solutions pour soutenir les entreprises et la production agricole pendant la crise.

Voyons cas par cas les démarches à réaliser par le chef d’exploitation :

Cas 1 : Mon / Mes salariés continuent à venir travailler sur la ferme

En tant qu’employeur, il est de votre responsabilité d’assurer la sécurité de vos salariés sur votre ferme.

Il faudra donc mettre en place toutes les recommandations de la MSA et insister sur l’application des gestes barrière auprès de votre équipe (et de vos associés le cas échéant).

Par exemple : utilisez les vestiaires en limitant leur accès à une seule personne à la fois. Faites le briefing matinal en extérieur et à plus d’un mètre de distance chacun ou idéalement par téléphone. Si vous êtes plusieurs, pourquoi ne pas faire un groupe WhatsApp pour échanger dans la journée ? Désinfectez toutes les surfaces manipulées quotidiennement (poignées de portes, volant du tracteur, etc.) avant utilisation pour protéger le salarié et après pour vous protéger.

Vous trouverez toutes les informations sur ces mesures dans la fiche « santé » Coronavirus-COVID19 - Quelles mesures l’employeur doit-il prendre pour protéger la santé de ses salariés ? (article ministère du travail)

Cas 2 : Mon/mes salariés sont absents pour cause de maladie ou doivent garder leurs enfants

Si vos salariés doivent poser des arrêts de travail (pour garder leurs enfants, s’occuper de personnes vulnérables ou s’ils sont eux-mêmes vulnérables voire malades), il existe des dispositifs d’aides et des déclarations employeurs à mobiliser. Ces arrêts se demandent, selon les cas, par le salarié ou par l’employeur sur le site de la MSA.

Attention, un salarié (ou un associé) ayant posé un arrêt de travail ne peut pas venir travailler sur la ferme pendant cette période !

https://declare.ameli.fr/employeur/declaration

https://www.msa.fr/lfy/exploitant/coronavirus-mesures

Plus d’infos dans les fiches pratiques employeur préparées par la FNEC avec les documents indispensables

 

Dans le cas où vous faites appel au service de remplacement, il faudra veiller à l’accueillir dans des conditions adaptées d’un point de vue de la sécurité sanitaire (comme pour tous les salariés). Veillez à transmettre les consignes en respectant une distance de sécurité suffisante et, lorsque c’est possible, privilégiez le téléphone.

Vous pouvez aussi, pour les salariés comme pour les prochains agents du service de remplacement, mettre en place des protocoles qui serviront de pense-bête : protocole de traite, de nettoyage des installations, de traitement d’une mammite, etc. Ils éviteront de multiplier les contacts, et vous assureront que les consignes ne sont pas oubliées.

Cas 3 : Suite à la crise mon activité diminue, je ne peux plus faire travailler mon salarié autant que d’habitude

Dans le cas où l’activité diminue en lien avec cette crise, le gouvernement a mis en place des systèmes de chômage partiel, permettant de prendre en charge une partie des coûts du salarié.

Extrait de la FAQ des chambres d’agriculture sur l’activité partielle :

 

L’entreprise verse une indemnité égale à 70% du salaire brut (environ 84 % du net) à ses salariés. Les salariés au SMIC ou moins sont indemnisés à 100%. L’entreprise sera intégralement remboursée par l’Etat, pour les salaires jusqu’à 6 927 euros bruts mensuels, c’est à dire 4,5 fois le SMIC. Pour les entreprises devant réduire ou suspendre leur activité, afin de placer leurs salariés en chômage partiel, une demande d’activité partielle peut être déposée en ligne sur le site du ministère du Travail dédié au chômage partiel : activitepartielle.emploi.gouv.fr/aparts/. La MSA vous informe sur le chômage partiel. Pour plus d’informations rendez-vous sur www.msa.fr/lfy/employeur/coronavirus-demarches ou www.msa.fr/lfy/employeur/activite-partielle

 

Cas 4 : J’ai besoin de main-d’œuvre supplémentaire en ce moment

Aujourd’hui de nombreux français sont au chômage partiel à cause de la crise sanitaire.

Le gouvernement a donc mis en place des dispositifs pour que ces personnes puissent aider les secteurs clés, y compris l’agriculture.

Vous pouvez déposer des annonces et recruter des travailleurs sur deux sites :

Les volontaires sont nombreux sur ces deux plateformes !
Reportage TF1 sur la plateforme « Des bras pour ton assiette »

 

Ressources générales :

 

  

 

<