CR-1331044-Casdar-Reproscope
REPROSCOPE Publications 

REPROSCOPE l'outil en ligne pour évaluer et améliorer les performances de reproduction du troupeau

Publié le par Fabrice Bidan (Institut de l'Elevage), Pascal Salvetti (Allice), Agnès Lejard (France Conseil Elevage), Nathalie Bareille (ONIRIS Nantes), Philippe Dimon (Institut de l'Elevage), Sylvain Couet (Institut de l'Elevage), Servane Leclerc (Institut de l'Elevage)
L'outil web disponible sur idele.fr propose des objectifs de reproduction atteignables, cohérents avec un système d’élevage donné et justifiés économiquement. Cet outil se nourrit des données de REPROSCOPE, l’observatoire de la reproduction des bovins en France qui recense les performances de reproduction des troupeaux français.

Accéder à l'outil

NB : L'affichage de l'outil est optimisé pour Chrome ou Firefox

 

Cet outil est né de questions que se posent régulièrement les éleveurs de bovins :

 

Est-ce je peux améliorer les performances de reproduction de mon troupeau ?

 

REPROSCOPE propose des profils d'élevages permettant de positionner les performances de reproduction d'un élevage dans un groupe d'élevages similaires. On peut ainsi en comparant un troupeau à des troupeaux similaires, visualiser des marges de progrès techniquement atteignables.

 


 

 

 

 

Mais, quel "intérêt" ai-je à améliorer ces performances en fonction de mes propres objectifs ?

 

Reproscope permet, à partir des données économiques provenant d'INOSYS-Réseaux d’élevage, une estimation économique en fonction de l’objectif d’amélioration envisagé par l’éleveur.

Les marges de progrès souhaitables estiment le manque à gagner sur le troupeau sans prendre en compte les dépenses relatives aux moyens d'action pour améliorer ces performances.

 

 

 

 

L’outil propose d'évaluer deux performances de reproduction :

 

Accéder à l'outil de

positionnement & de sensibilisation

éleveur

Intervalle

vêlage-vêlage

Âge au 1er vêlage

 

Pour plus d'informations, rendez-vous dans l'espace REPROSCOPE de la rubrique Réseaux et Partenariats.

 

Méthodologie détaillée d’élaboration des objectifs de reproduction de l'outil

Ces deux performances ont été choisi du fait de leur impact important pour chacune des filières et avec le plus de leviers pour les faire évoluer.

 

Caractérisation des profils d’élevage

 

La construction des profils a été permise par la hiérarchisation des caractéristiques de troupeau et des stratégies de conduite de la reproduction décrite par l’observatoire REPROSCOPE. Pour y parvenir, une approche statistique, de type discriminante, a été réalisée pour évaluer et hiérarchiser l’impact des variables classifiantes sur les performances de reproduction afin de construire des profils de troupeau permettant aux éleveurs de se positionner dans un groupe.

 

Quelle que soit la performance de reproduction étudiée, la race est la variable la plus influente, alors que l’ordre des autres variables change (saison de vêlage, zone géographique, pratique de l’Insémination Artificielle, taille de cheptel, groupage de l’âge au premier vêlage et spécialisation de l’exploitation).

 

Pour chaque typologie considérée, le nombre de profils d’élevage obtenus est dépendant des effectifs de troupeaux de chaque race, le minimum ayant été fixé à 100 de façon à en analyser la dispersion. Ainsi, le nombre de profils d’élevage est beaucoup plus important pour les races les plus présentes en France. Cette méthodologie a l’avantage de permettre à tous les troupeaux français d’être positionnés dans un profil.

 

Intervalle vêlage-vêlageÂge au 1er vêlage
157 profils125 profils

 

Par exemple, pour l’âge au premier vêlage en filière allaitante, les troupeaux sont classés tout d’abord en fonction de la race,

 

  • puis pour les troupeaux de race charolaise en fonction des modalités de pourcentage d’utilisation de l’Insémination Artificielle et des modalités de la saison de vêlages
  • alors que la classification des troupeaux de race aubrac se fait en fonction des modalités de la saison de vêlages et de la zone géographique.

 

Les performances de reproduction de chaque profil d’élevage ont ensuite été calculées (minimum, maximum, moyenne, médiane, 1er et 3ème quartile) et les distributions des élevages au sein des profils ont été établies.

 

Par exemple, dans le graphique ci-dessous, un élevage avec un intervalle vêlage-vêlage de 405 jours n’a pas les mêmes marges de progrès en fonction du groupe auquel il appartient. Dans le profil A, la réduction de l’intervalle vêlage-vêlage semble envisageable alors que dans le profil B, la réduction de cet intervalle nécessitera probablement des leviers conséquents.

 

  • Profil A : montbéliarde, âge aux 1ers vêlages autour de 30 mois et taille de troupeau de 40 à 69 vêlages
  • Profil B : pie-rouge et prim’holstein, âge au 1er vêlage autour de 3 ans, taille de troupeau de 10 à 39 vêlages et une saison de vêlages étalés

 

La répartition des performances de reproduction de chaque profil d’élevage permet alors de mettre en évidence, pour un éleveur souhaitant se positionner, les marges de progrès envisageable en fonction de son classement dans le profil lui correspondant.

 

Estimation de l'impact économique

 

Pour compléter ces indications, une estimation économique est proposée en fonction de l’objectif d’amélioration souhaité. Les calculs estiment la réduction du manque à gagner sur le troupeau sans prendre en compte les dépenses à consentir pour améliorer ces performances.

 

Grace aux données issues du suivi des troupeaux bovins laitiers et allaitants du dispositif INOSYS-réseaux d’élevage, l'effet de la variation des performances de reproduction a été étudié sur les coûts de production (charges d'approvisionnement des animaux et des surfaces, frais d'élevages) et la production laitière ou la production brute de viande vive (associée au prix de vente) :

 

  • en élevage laitiers : des simulations ont été réalisés avec le simulateur de troupeaux de l'UMR BIOEPAR INRA-ONIRIS (école vétérinaire de Nantes)
  • en élevage allaitant : l'approche CouProd a été utilisée

 

A partir de ces simulations, l'étude de la variabilité des impacts économiques rencontrés en fonction des caractéristiques des troupeaux permet de proposer une estimation économique pour les utilisateurs de l'outil :

 

  • pour les élevages laitiers, un arbre de décision permet de définir l’impact économique en fonction de la saison de vêlage, du lait livré et de la valeur initiale de l’intervalle vêlage-vêlage du troupeau,
  • pour les élevages allaitants, les coefficients des équations de prédictions sont ajustés en fonction des modalités des variables races, zone géographique, le ratio surface en maïs / surface fourragère principale, le pourcentage de primipares, le pourcentage d’Insémination Artificielle, la productivité pratique, la taille de troupeau et la saison de vêlages.

 

Intervalle vêlage-vêlage

Âge au 1er vêlage

L'impact d'une variation de 10 jours

est compris entre 8 et 43€ par

vache et par an sur la marge brute

L'impact d'une variation d'un mois

est compris entre 1 et 67€ par

vache et par an sur la marge brute

 

La variabilité de ces impacts vient ici des caractéristiques des troupeaux étudiées (type de produit, circuits de commercialisation, système d'alimentation...).

 

Pour plus d'informations, rendez-vous dans l'espace REPROSCOPE de la rubrique Réseaux et Partenariats.