Bandeau OSCAR 2
Dossier et publications Détail article 

Réalisation d’un écouvillonnage vaginal

Publié le par Renée de Crémoux (Institut de l'Elevage), Xavier Nouvel (ENV Toulouse), Xavier Berthelot (ENV Toulouse)
Dans le cadre du diagnostic d'avortements en série, particulièrement en l'absence de placenta ou d'avorton exploitables, l'écouvillonnage vaginal peut constituer une matrice alternative pour rechercher différents agents pathogènes au laboratoire.

Dans le cadre d'avortements en série, la mise en œuvre d'analyses de laboratoire s'avère souvent indispensable pour réaliser un diagnostic. L'écouvillonnage vaginal est exigé sur le plan réglementaire pour le dépistage de la brucellose et, dans certains départements (dispositif pilote), pour la surveillance de la fièvre Q clinique.

 

Les principes de ce prélèvement sont présentés dans une fiche technique. Celle-ci précise le matériel nécessaire à la réalisation du prélèvement puis détaille de manière illustrée la procédure à suivre.

 

Cette fiche a été élaborée dans le cadre des travaux du groupe national sur le diagnostic différentiel des avortements de fin de gestation chez les petits ruminants, piloté par l'Institut de l’Élevage en partenariat avec l’École Vétérinaire de Toulouse.

Logo Idele logo UMT sante ruminants Logo ENVT