Retour

DEPABIOS : Démarche Participative pour Améliorer la Biosécurité - Enquêtes en filière caprine auprès des éleveurs, des conseillers et vétérinaires

Publié le
stage Santé
Stage - 6 mois
Prise de fonction : 01/02/2022
Contact : Renée de Crémoux
La localisation reste à préciser en accord avec l’encadrement et les besoins du stage (Mignaloux-Beauvoir ou Toulouse). Déplacement France entière, dans les principaux bassins de production caprins

Contexte

Dans un contexte d’enjeux accrus autour de la gestion de la santé des troupeaux (notamment zoonoses et restrictions de l’arsenal thérapeutique) et de freins constatés à l’acceptabilité des concepts et pratiques de biosécurité en élevages de ruminants, le projet DEPABIOS vise à sensibiliser les éleveurs de bovins, d’ovins et de caprins à ce concept pour améliorer leurs représentations et faciliter le changement de pratiques. Il s’agira de co’élaborer, avec des éleveurs, leurs vétérinaires et leurs conseillers sanitaires, des démarches et des outils de sensibilisation et d’accompagnement des éleveurs à la biosécurité et de les tester.

Le projet se décline en trois actions :

  1. - Une action de développement d’outils d’auto-positionnement des pratiques de biosécurité et de méthodes d’animation pour la sensibilisation.
  2. - Une action de test en élevages de ces outils et méthodes, avec une déclinaison territoriale adaptée aux trois filières et en s’appuyant sur les partenaires territoriaux du sanitaire (GTV et GDS).
  3. - Une action de mesure de l’impact et de valorisation, réalisée à partir des indicateurs collectés durant les actions précédentes et incluant notamment les plans d’action élaborés et les éléments de ressenti des participants.

DEPABIOS vise à travailler en synergie sur les trois espèces de ruminants élevées en France, et profiter ainsi du croisement des expertises et des dynamiques en cours dans certaines filières.

Le stage proposé s’inscrit dans l’action 1 et s’intéresse aux représentations, freins et motivations à la biosécurité des éleveurs. Des travaux précédents ayant été conduits en filières bovine et ovine, les travaux envisagés seront dons consacrés à la filière caprine.

Objectif du stage

Il s’agit d’explorer à travers d’entretiens semi-directifs menés dans les principaux bassins de production caprins les représentations, freins et motivations à la biosécurité des éleveurs en élargissant et croisant autant que possible ces points de vue à ceux des conseillers et/ou vétérinaires.

La sélection des élevages à enquêter (objectif de 30 élevages) sera faite avec l’appui des réseaux GDS et GTV, en visant notamment la diversité des facteurs de risques en lien avec la biosécurité… Les enquêtes qualitatives viseront à décrire les représentations et les pratiques de biosécurité et notamment les éléments suivants (non exhaustif) :

  • la perception de la biosécurité et des risques sanitaires en élevages caprins,
  • les acteurs de la biosécurité et leurs rôles respectifs dans l’élevage,
  • les pratiques en amont et lors de l’introduction d’animaux ou lors de regroupements,
  • la gestion des animaux malades et des animaux morts,
  • la gestion des bâtiments, les procédures de nettoyage et de désinfection des locaux et équipements d’élevage,

Pour chacun de ces éléments, l’enquête s’attachera à distinguer les pratiques connues, celles mises en œuvre ou pouvant l’être, les freins existants à leur application et les améliorations possibles. Elle permettra aussi d’identifier les périodes ou situations où la gestion sanitaire s’avère délicate, les difficultés rencontrées par les éleveurs, leurs attentes et questionnements (éléments clés en termes d’observance et d’acceptabilité des mesures de biosécurité).

Pour chacun des élevages et dans la mesure du possible, des enquêtes complémentaires seront réalisées : auprès du vétérinaire traitant de l’élevage et auprès du/des conseillers sur les questions sanitaires.

Le stage impliquera de nombreux partenaires de la filière caprine et en particulier l’Observatoire des Maladies Caprines, les commissions caprine de GDSFrance et de la SNGTV, qui accompagneront les recrutements des personnes à enquêter, la préparation des enquêtes et leurs restitutions.

Il s’agira in fine d’intégrer les éléments recueillis au cours du stage aux actions et outils de sensibilisation ou formation à destination des éleveurs caprins.

Missions

Dans le cadre de ce projet, le stagiaire aura pour mission de :

  • Co-construire le(s) guide(s) d’entretien avec le groupe projet pour réaliser les enquêtes,
  • Contribuer aux réflexions sur l’échantillonnage des personnes à enquêter en tenant compte de la diversité des systèmes, types de production (livreurs, fromagers, filière lait cru ou non) et localisations géographiques,
  • Réaliser des entretiens qualitatifs auprès de 30 éleveurs environ et de leurs conseillers et/ou vétérinaires,
  • Analyser les entretiens et en assurer la restitution auprès du groupe projet.

Profil souhaité

 

  • Etudiant vétérinaire ou élève ingénieur agri/agro ou master II,
  • Sens du contact, capacité d’écoute, aptitude à travailler en équipe,
  • Capacités d'analyse et de rédaction, capacité de communication écrite et orale,
  • Autonomie en termes d'organisation et de réalisation des entretiens,
  • Curiosité et force de proposition,
  • Maitrise des outils informatiques,
  • Avoir une première expérience de réalisation d’enquêtes qualitatives pourrait être un plus,
  • Permis et véhicule personnel indispensables.

Encadrement

  • Le stagiaire sera encadré par Renée de Cremoux en concertation avec le groupe projet et notamment Nicolas Ehrahrdt (OMACAP, Niort).

Gratification / rémunération

  • Gratification : 591,51€ / mois (brut) à partir de 3 mois de stage
  • Forfait repas journalier : 4,95€ / repas (brut)
  • Frais de transport domicile / travail selon règlementation en vigueur
  • Frais de déplacements remboursés selon les barèmes de l’Institut de l'Elevage