Retour

Sursemis de fourrages annuels dans des prairies et des luzernes : Identification d’itinéraires techniques innovants

Publié le
stage Cultures fourragères

Contexte

Les éleveurs des Pays de la Loire sont à la recherche de solutions innovantes pour améliorer l’autonomie fourragère de leurs exploitations tout en préservant l’environnement (réduction de l’utilisation de produits phytosanitaires, stockage de carbone et maintien de la qualité des sols). Face à ces défis, certains agriculteurs expérimentent depuis quelques années le sursemis de fourrages annuels (méteil, colza, …) dans des prairies vieillissantes ou dans des luzernes. Cette technique peut constituer une solution intéressante pour améliorer la productivité fourragère des surfaces et la qualité des prairies mais aussi  pour limiter le salissement des luzernes pendant la période hivernale.

Objectifs du stage

Le stage vise à faire un état des lieux des différentes techniques de sursemis utilisées par les agriculteurs et à capitaliser ces pratiques. Il s’agira d’explorer et de rassembler les leviers existants et utilisés en fermes commerciales pour sursemer des fourrages annuels dans des prairies et des luzernes, quel que soit le système fourrager des élevages de ruminants (bovins, ovins ou caprins ; herbager, polyculture-élevage ; fermes conventionnelles ou en agriculture biologique, etc)

Déroulé du stage

Le stage se décline en 4 missions :

  1. Identifier les différentes techniques de sursemis à partir d’enquêtes réalisées dans des exploitations fléchées par les conseillers de terrain et les fédérations de CUMA. Une trame d’enquête avec des indicateurs précis sera construite pour recenser de manière homogène les pratiques et exploiter les données. Les enquêtes seront effectuées en région Pays-de-la-Loire sur le terrain ou par entretien téléphonique.
  2. Rédiger une synthèse bibliographique sur les différentes techniques de sursemis sur prairie et luzerne à l’échelle nationale.
  3. Repérer des innovations en place dans les exploitations agricoles en matière de sursemis de fourrages annuels dans des prairies et des luzernes.
  4. Produire un document de synthèse ou des fiches techniques, en complément du mémoire de fin d’étude.

Profil souhaité

  • Ingénieur agronome en fin d’études ou master 2
  • Autonomie, rigueur et organisation dans le travail
  • Connaissances sur l’élevage et les systèmes fourragers
  • Aptitude à la communication écrite et orale, capacité de synthèse
  • Permis B indispensable, avec véhicule

Gratification / rémunération

  • Gratification : 591,51€ / mois (brut) à partir de 3 mois de stage
  • Forfait repas journalier : 4,95€ / repas (brut)
  • Frais de transport domicile / travail selon règlementation en vigueur
  • Frais de déplacements remboursés selon les barèmes de l’Institut de l'Elevage