Retour

29ème assemblée générale de l'EGF : Les herbages au cœur des systèmes alimentaires circulaires et durables

Du dimanche 26 juin 2022 au jeudi 30 juin 2022 - Caen

Publié le par Jérôme Pavie
Événement partenaire Prenez date Cultures fourragères Systèmes fourragers
En 2022, INRAE ​​et l'Université de Caen accueilleront la 29 ème Assemblée Générale de l'EGF à Caen, France. La France avait précédemment accueilli l'Assemblée générale de la FEM à Lusignan en 2002. Caen est une ville de taille moyenne au cœur de la Normandie. La Normandie est célèbre pour ses prairies permanentes et les fromages, beurres et crèmes de haute qualité produits par les vaches normandes, la viande bovine et les chevaux issus de ces prairies. Une partie de la zone de prairie fait partie d'un certain nombre de projets de préservation de la nature. EGF 2022 offrira aux délégués l'occasion de voir et d'expérimenter ces différents aspects de l'agriculture locale.

Thème central de l'assemblée générale de l'EGF 2022: les contributions des prairies et des produits qui en sont dérivés au développement de systèmes alimentaires circulaires, sains et durables et les conditions d'expression de leurs contributions


Interroger les systèmes de production des herbivores et leurs produits doit nécessairement interroger la place que l'on accorde aux prairies comme ressource alimentaire. Le pâturage peut également contribuer au bien-être animal et à l'image positive des systèmes d'élevage herbivores. De l'autre côté, les prairies peuvent être vues comme un réservoir et un moyen de préserver la biodiversité, de structurer les paysages, de réguler les cycles biogéochimiques, de contribuer à réduire l'utilisation des pesticides, de contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique par leur capacité à stocker le C et leur albédo. , contribuant au bon fonctionnement biologique des sols et limitant l'érosion des sols. Quelles superficies et types de prairies et de gestion des prairies sont nécessaires pour tirer parti et maximiser ces services ? Les options varieront probablement en fonction des conditions locales. Les prairies sont donc au cœur de nombreux enjeux exprimés dans le Green Deal, la stratégie Farm to Fork et la stratégie biodiversité pour les systèmes alimentaires européens. La question de la circularité renvoie au lien au contexte local/régional ou à des échelles plus larges (stockage de C, sécurité alimentaire) et englobe la grande diversité des territoires et de leurs prairies.

Comme les attentes sur la performance des systèmes alimentaires de demain sont multiples et que l'importance de chaque performance varie selon les visions des acteurs et le contexte climatique et agronomique local, l'atteinte des objectifs nécessite la recherche de nouveaux compromis entre les différents services. L'analyse de la relation entre les services écosystémiques (compromis et synergies), leurs moteurs englobant les processus de régulation économiques, sociaux, biologiques et biotiques et la recherche de compromis seront la clé de voûte du congrès.. Au-delà de la fourniture d'aliments pour herbivores, la diversification de l'utilisation des prairies, notamment pour la production d'énergie, de matériel biosourcé et d'aliments pour monogastriques ou pour la production de et les conséquences sur la fourniture d'autres services reconnus par les sociétés seront envisagées .

Une originalité du congrès sera de faire produire des rapports principaux par un groupe d'auteurs de différentes disciplines et de différentes régions d'Europe afin de proposer une vision plus globale, de mettre en évidence les points de divergence et de convergence et de favoriser un maximum de croisement -fertilisation des vues. Pour cela, nous demanderons aux rapporteurs potentiels de contacter des collègues pour apporter un éclairage complémentaire en leur fournissant un ou deux noms de chercheurs pouvant apporter un point de vue complémentaire mais en précisant qu'ils sont confiants quant au choix de faire appel à d'autres collègues.

Thèmes des séances plénières

SESSION 1 : RELATIVISER LES PRAIRIES

L'objectif de cette session est de mettre en lumière l'avenir des prairies en Europe dans un contexte où la production animale fait face à d'énormes enjeux de durabilité et plus globalement où la société appelle à changer les systèmes alimentaires et cette demande sociétale est relayée par un agenda politique ambitieux (Green Deal, stratégie de la ferme à la fourchette, stratégie biodiversité). L'ambition concerne la souveraineté alimentaire, le changement climatique, les pertes de biodiversité, la protection des écosystèmes, le bien-être animal, les revenus des agriculteurs et la vitalité rurale. Ce nouveau contexte peut offrir de nouveaux atouts pour les prairies et les systèmes basés sur les prairies dans leur grande diversité, mais en même temps, de nombreux éleveurs considèrent les systèmes basés sur les prairies comme des systèmes peu productifs, complexes et dépassés.

  1. Evolution des enjeux pour les prairies
  2. Quelle place pour les prairies et les ruminants à travers des études de scénarios ?
  3. Panel de discussion : échange sur les différentes visions.

SESSION 2 : BOUQUETS DE SERVICES RENDUS PAR LES PRAIRIES

L'objectif de la session est de présenter les services rendus par les prairies, les synergies et arbitrages entre services et la recherche de compromis entre services compte tenu de la diversité des types de prairies, de la diversité de gestion et de la valeur des différents services écosystémiques des prairies pour différentes parties prenantes. La session examinera les productions de différents biens matériels issus des prairies comme les produits animaux, l'énergie et les produits biosourcés et les conséquences sur la fourniture de services environnementaux. La session abordera également la valeur des différents services écosystémiques des prairies pour les différentes parties prenantes, ce qui peut affecter le choix du compromis à trouver entre les services.

  1. Les faisceaux de services fournis par les herbages pour des systèmes alimentaires durables en Europe.
  2. La place et les rôles des prairies dans les systèmes alimentaires durables d'autres régions du monde
  3. Nouvelles valorisations de la biomasse herbagère et conséquences sur la production de services

SESSION 3 : UTILISER LA BIODIVERSITÉ POUR RÉDUIRE LA VULNÉRABILITÉ ET ACCROÎTRE LA RÉSILIENCE DES SYSTÈMES BASÉS SUR LES PRAIRIES

L'objectif de cette session est d'étudier les bénéfices attendus de la biodiversité et de la diversité des systèmes sur la résilience et la réduction de la vulnérabilité dans un contexte où les systèmes herbagers sont présentés comme une réponse appropriée aux nouvelles demandes sociétales, alors que du point de vue de nombreux agriculteurs, ils sont perçus comme des systèmes vulnérables, notamment face au changement climatique et aux risques sanitaires. La variabilité de la production au cours de l'année et d'une année à l'autre est également considérée comme un enjeu majeur. Les communications invitées examineront le rôle de la diversité floristique (principalement à l'échelle de la parcelle) et le rôle d'autres éléments de pâturage, y compris la diversité animale.

  1. Les prairies multi-espèces comme source de résilience et de réduction de la vulnérabilité des systèmes
  2. Diversité des prairies, gestion des prairies et troupeaux de pâturage comme source de résilience et de réduction de la vulnérabilité des systèmes

SESSION 4 : A LA RECHERCHE DE SYNERGIE ENTRE ANIMAL, PRAIRIE ET CULTURES

La session se concentrera sur des questions qui sont moins souvent discutées dans les congrès de l'EGF bien qu'elles aient un rôle très important pour la durabilité des systèmes alimentaires. L'intensification et la spécialisation des systèmes d'élevage ont conduit à une séparation géographique des zones d'élevage et de culture avec le développement d'élevages intensifs avec des animaux confinés aujourd'hui souvent remis en cause par la société, notamment pour des raisons de bien-être animal, et des zones de culture aux sols dégradés et forte utilisation de pesticides dans des rotations très simplifiées. Les consommateurs perçoivent les systèmes basés sur les pâturages comme plus naturels et meilleurs pour le bien-être et la santé des animaux que le confinement, mais le pâturage peut également exposer davantage les animaux à la faune, aux parasites, à la prédation et au stress thermique.

  1. La prairie au service du bien-être et de la santé du bétail
  2. Intégration des pâturages et du système de culture pour une production agricole plus durable

SESSION 5 : INITIATIVES POUR LE TRANSFERT ET LA CO-CONSTRUCTION D'INNOVATIONS SUR ET POUR LES PRAIRIES

Les projets européens associent de plus en plus recherche, développement et acteurs pour co-innover. L'objectif de la session sera de faire le tour des initiatives européennes axées sur les prairies visant à promouvoir le transfert de connaissances entre la recherche et les utilisateurs finaux, le co-développement de l'innovation dans le domaine des prairies et de la gestion des prairies pour des systèmes alimentaires durables et l'identification de lacunes de connaissances. Après une communication invitée introductive sur les réflexions menées sur la stratégie de mise en œuvre des projets de mise en réseau, la session fournira quelques illustrations de la diversité des thèmes, des approches, des moyens d'actions et des réalisations.

  1. Un état des lieux des initiatives en Europe
  2. Une brève contribution témoignage d'un projet européen en cours
  3. Présentations ponctuelles
  4. Débat avec le public

Petit tour de l'agriculture normande

L'agriculture normande est diversifiée. La prairie est d'une importance majeure dans la région. Les prairies permanentes et temporaires couvrent respectivement 40 et 11 % de la superficie agricole. Le maïs ensilage représente 15 % et les céréales 20 % des surfaces agricoles de la région, les céréales étant majoritairement produites dans la plaine de Caen très intensifiée. Certaines prairies sont gérées de manière intensive, tandis que d'autres sont gérées de manière extensive et engagées dans des projets de préservation de la nature. L'élevage est diversifié et comprend l'élevage laitier spécialisé, l'élevage bovin spécialisé, les systèmes d'élevage mixtes, l'élevage équin et également l'élevage ovin. La Normandie est la troisième région française pour la production laitière avec 12% du cheptel laitier et est réputée pour ses célèbres produits tels que les fromages au lait cru normands, les crèmes et les beurres. La Normandie est également la région française la plus connue pour la production de chevaux, notamment les chevaux pour les événements sportifs et une région agricole bien connue pour la production de cidre et d'alcool (le fameux Calvados). Globalement, l'agriculture normande illustre bien la diversité des enjeux et des attentes pour l'avenir des prairies dans des systèmes alimentaires circulaires et durables.

Consulter le pré-programme

Inscription obligatoire (voir en haut de la page)