Retour

La méthanisation à la ferme : une complémentarité à trouver avec l'alimentation du troupeau

Publié le par Benoit Rouillé (Institut de l'Elevage)
Alimentation - Abreuvement Production d'énergie Economies d'énergie Bovin lait Bovin viande Caprin
La mise en place d'une unité de méthanisation à la ferme peut entraîner des changements importants dans la gestion du troupeau et de son alimentation.

Dans le cadre des travaux sur la méthanisation à la ferme, l'Institut de l'Elevage et l'ADEME ont mené une enquête auprès d'éleveurs méthaniseurs pour identifier l'impact de la mise en place de ce type d'unité sur l'alimentation des troupeaux de ruminants.

 

La méthanisation à la ferme jugée positive pour le troupeau

Tous les éleveurs enquêtés ont affirmé avoir amélioré l'alimentation de leur troupeau aussi bien en caprins qu'en bovins. Les fourrages produits sont de meilleure qualité et sont davantage orientés vers les animaux, le méthaniseur recevant des fourrages de moindre qualité. De plus, pour certains élevages, la mise en place d'un séchoir en grange en parallèle a permis de mieux maitriser la récolte en foin.

 

Une expertise à acquérir

Mais un méthaniseur représente un atelier supplémentaire qu'il faut intégrer dans le travail sur l'exploitation. La main d'oeuvre nécessaire ne doit pas être négligée. Le fonctionnement du méthaniseur nécessite aussi une bonne technicité afin d'en exprimer tout le potentiel de production de méthane et de chaleur, valorisable par exemple à travers un pré-refroisseur ou un séchoir.

 

Les six enquêtes réalisées ne se veulent pas exhaustive mais sont des témoignages importants d'éleveurs qui ont franchi le pas et qui ont trouvé une bonne complémentarité entre la méthanisation à la ferme et l'alimentation de leurs troupeaux respectifs.