Retour

Dossier OptiMIR

De nouveaux outils pour un secteur laitier plus durable

Publié le par Marine Gelé (Institut de l'Elevage)
Performances et phénotypes Conseil en élevage Alimentation - Abreuvement Reproduction Bovin lait
Le programme européen OptiMIR, démarré le 1er janvier 2011 pour une durée de 5 ans, regroupe 17 partenaires de 6 pays du Nord-Ouest de l’Europe où 60% du lait européen est produit (Royaume-Uni, Irlande, France, Belgique, Luxembourg, Allemagne). Ces partenaires, 11 organismes de contrôle laitier, 5 centres de recherches et 1 laboratoire, ont un enjeu commun : la durabilité et la rentabilité de la production laitière.
                         

Logo Idele

 

 

Grâce aux avancées technologiques récentes, les spectres moyen infrarouge - obtenus lors de l’analyse du lait au moment du contrôle laitier - peuvent être utilisés pour le phénotypage de divers caractères (composition fine du lait, etc). Le spectre MIR, reflet de la composition du lait, est utilisé dans le programme OptiMIR comme miroir de phénotypes physiologiques (fertilité, alimentation, santé, émissions de polluants, qualité du lait) pour répondre à trois piliers de la durabilité : la réduction des coûts de production, l’accès à des marchés de haute valeur ajouté et la réduction de l’impact environnemental de la production laitière.

 

 

OptiMIR se déroule en 3 étapes :

  • La création d’une base de données transnationale combinant des données provenant des différents organismes de contrôle laitier partenaires (spectres MIR et données phénotypiques)
  • L’identification des liens entre les données phénotypiques et les spectres MIR par les centres de recherches et universités
  • Le développement de modèles et équations innovants pour la construction d’outils d’aide à la décision destinés aux éleveurs et leurs techniciens

 

 

Une goutte de lait pour améliorer la gestion du constat de gestation, des déséquilibres alimentaires et des rejets de méthane.

 

 

Les partenaires français, CLASEL, Conseil Elevage 25-90, Oxygen Conseil Elevage et la Chambre d’Agriculture Régionale d’Alsace sous la coordination de FCEL ainsi que l’Institut de l’Elevage, sont particulièrement impliqués dans ce projet à travers la fourniture de données, l’expertise et le développement des modèles et équations.

OptiMIR s’inscrit dans le programme INTERREG IVB Europe du Nord-Ouest et est financé

par les Fonds Européens de Développement Régional.

 

 

Pour plus d’informations : http://www.optimir.eu/fr/index.php