Retour

Avortements

Publié le par Santé des bovins UMT
Santé Bovin lait Bovin viande
Les avortements, et plus particulièrement les avortements répétés comptent parmi les troubles de santé les plus fréquents et les plus pénalisants en terme économique dans les exploitations bovines.

Compte-tenu des risques en termes de santé animale, mais également de santé publique du fait du caractère zoonotique de nombreux agents abortifs bovins (Brucella, Coxiella burnetii, Chlamydophila, Salmonella, Listeria…), la déclaration par l’éleveur de tout avortement est à ce jour toujours obligatoire pour recherche a minima de la brucellose.

De nombreux efforts ces dernières années ont permis d’améliorer la fréquence de déclaration des avortements, même si on estime encore que ceux-ci souffrent globalement de sous-déclaration. Outre le fait qu’un avortement isolé ne suscite pas de craintes excessives motivant la mise en oeuvre d’analyses plus poussées, un autre écueil pour une meilleure maîtrise des avortements, et notamment répétés chez les bovins, réside dans le fait que les démarches actuelles n’apportent le plus souvent que peu d’informations aux opérateurs et prescripteurs.

 

Ainsi, dans la philosophie de l’UMT Maîtrise de la Santé des Troupeaux bovins, l’objectif finalisé de ce volet est d’aboutir à l’élaboration d’une démarche d’intervention standardisée consensuelle lors d’avortements répétés chez les bovins, allant de la rationalisation des examens complémentaires aux recommandations découlant du diagnostic posé.

 

Axes de travail

 

  • Axe 1 : Etat des lieux des protocoles d'investigation lors d'avortements répétés
  • Axe 2 : Proposition d'une démarche consensuelle : "de l'analyse au conseil"

 

Diffusion

 

Les conclusions de cette action ont nourri les réflexions du groupe de travail DGAl sur la surveillance clinique des avortements (Brucellose fièvre Q) auquel participent l’UMR BioEpAR et certains membres de l’UMT. Les travaux conduits ont servi également de base de travail à un groupe de réflexion national coordonné par GDS France visant à harmoniser les recherches étiologiques lors d’avortements répétés.

 

Les informations concernant la démarche de diagnostic différentiel des avortements sont disponible ici.

 

Un diaporama présenté à la journée de restitution des travaux de l'UMT en 2013 est disponible ici.

Pour toute information

 

Tél : (0)2 40 68 28 00

Groupe de travail

- UMR BioEpAR : Raphaël Guatteo , Alain Joly

- Institut de l’Elevage : Audrey Chanvallon

- GDS PL : Pascal Holleville

- GDS Bzh : Sébastien Geoolot

- GDS Basse-Normandie : C. Leboeuf

- URGTV Bretagne : Guy Joncour

- URGTV PL : à définir

- ADIVLA : P. Nicollet (LASAT79), E. LeDréan (ISAE35), B. Vassiloglou (LDA56), JL Cheval (IDAC44), M. Treilles (LDA50)