Retour

Valorisation des coproduits d'industries agro-alimentaires rhônalpines

Etude sur la nature, les volumes et la disponibilité pour la valorisation en alimentation animale des coproduits d'entreprises agro-alimentaires

Publié le par Monique Laurent (Institut de l'Elevage), Benoit Rouillé (Institut de l'Elevage)
Alimentation - Abreuvement Gestion du pâturage Cultures fourragères Bovin lait Ovin lait Bovin viande Caprin Equin Ovin viande Autre filière
Cette plaquette présente les résultats d'une étude sur la nature, les volumes et la disponibilité pour la valorisation en alimentation animale des coproduits d'entreprises agro-alimentaires en région Rhône-Alpes.

De nombreux coproduits issus des industries agro-alimentaires présentent des intérêts techniques et économiques pour les éleveurs. Cette étude dresse le bilan des gisements des coproduits organiques des entreprises des filières "céréales", "fruits et légumes", "transformation du lait" et "brasserie" de la région Rhône-Alpes.

 

Environ 97% des coproduits rencontrés sont valorisés en alimentation animale, soit directement cédés aux éleveurs (marc de pomme, résidus sucrés issus de la transformation des châtaignes, lactosérum, drêches de brasserie...), soit via des entreprises de fabrication d'aliments (sirops de fruits, issues de céréales et aussi pâtes crues ou cuites, invendus et déclassés des boulangeries, pâtisseries ou biscuiteries…).

 

Le reste est méthanisé ou épandu (drêches de deux brasseries) ou orienté vers des centres d'enfouissement (coproduits de fruits dégradés, ou peu intéressants, ou invendus de petites boulangeries-pâtisseries) ou des stations d’épuration (lactosérum). Toutefois, une partie de ces entreprises envisagent à l’avenir de valoriser ces coproduits soit en alimentation animale, soit en méthanisation.

 

Ce document renseigne aussi sur la valeur alimentaire de quelques coproduits rencontrés et indique les voies de valorisations potentielles.

 

Pour en savoir plus sur les coproduits

Documents associés